Honorable Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire Libéral démocrate

Comme annoncé précédemment, la loi de finances rectificative 2019 a été adoptée hier, mercredi 04 septembre, par la majorité des députés guinéens. Mais, même s’ils n’ont pas réussi à le bloquer, les élus de l’UFDG ont voté contre le texte. Et, le président du groupe parlementaire Libéral Démocrate, Dr Fodé Oussou Fofaba, a expliqué les raisons de ce vote négatif au micro d’un reporter de Guineematin.com qui était à l’Assemblée nationale.

« Les raisons, c’est que nous ne sommes plus dans un Etat. Alpha a dit ici qu’il a pris le pays à terre, mais ce que vous ne savez pas, c’est qu’il a mis le pays dans le trou. Rien ne fonctionne, on n’est plus gérés, c’est un pays abandonné. Le budget rectificatif, on doit pouvoir l’expliquer. Pourquoi ? Vous avez vu ce qui s’est passé, vous avez vu comment les gens sont capables de diminuer le budget de l’enseignement supérieur, augmenter le budget de la présidence de 114 milliards de francs guinéens. Qu’est-ce que Alpha fait de l’argent ? Vous avez vu les promesses tenues par Alpha ? Honnêtement entre nous, est-ce qu’il a respecté ses promesses ? Je dis non.

Au jour d’aujourd’hui, ce que les Guinéens souhaitent, c’est de finir avec la Alpha gouvernance. Parce que pour qu’un pays avance, il faut que vous ayez un président qui a une vision. Il faut que vous mettiez autour de vous des gens qui ont de la compétence, qui ne sont pas vos militants. Vous avez vu même quand on donne de l’argent à la Guinée, même quand on donne des prêts, les gens ne sont pas capables de les décaisser. Parce que pour décaisser un prêt, il faut faire des projets bancables.

Certains pays comme le Sénégal, comme la Côte d’Ivoire, quand on leur octroie des prêts, ils utilisent très rapidement avant même la date, ensuite ils demandent. Mais la Guinée, quand on nous donne de l’argent, l’argent reste. Les gens sont obligés encore de prendre cet argent pour aller financer d’autres projets dans d’autres pays. Parce que quand vous mettez à la tête des gens qui n’ont pas de compétences, ça ne marchera pas. On est aujourd’hui dans un pays complètement abandonné.

Vous avez suivi le discours du président de l’Assemblée nationale, ça ne fait pas honneur. Le président de l’Assemblée nationale a voulu défendre l’indéfendable. Lui-même il ne peut pas aller dans son village. En forêt aujourd’hui, vous ne pouvez pas circuler. Vous avez vu le ministre des mines en train de danser à Siguiri. Il a pris l’avion de Conakry pour aller à Bamako, et de Bamako il a pris le véhicule pour aller à Siguiri, il s’est mis à danser devant les gens de Siguiri pour parler d’un 3ème mandat.

Donc pour nous, honnêtement, cette Alpha gouvernance fait pitié. Mais quand je dis pitié, c’est tous les Guinéens : c’est vous, c’est nous, c’est tout le monde. Aujourd’hui, n’oubliez pas qu’on n’a pas de routes, n’oubliez pas qu’il y a des gens qui n’ont pas deux à trois repas par jour », a fustigé le président du groupe parlementaire de l’UFDG à l’Assemblée nationale.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin