Cheick Mamadou Haffiziou Diallo, imam à la mosquée Al Moustapha à la Cimenterie

Le 10ème jour du premier mois lunaire chez les musulmans, le mois Muharram, est célébré chaque année par les fidèles du monde entier. Cette journée, connue sous le nom d’Achoura, est différemment perçue par les croyants. Elle sera célébrée le lundi 09 septembre 2019.

Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com dans la journée d’hier vendredi, 06 septembre 2019, Cheick Mamadou Hafiziou Diallo, président de la fondation Ahloul Baït, soutient qu’Achoura consiste à célébrer le martyr du petit fils du prophète Muhammad, l’imam Al Hussein. Dans cet entretien avec ce professeur d’universités, imam à la grande mosquée Al Moustapha de la Cimenterie, il a été aussi question du sens et de la manière dont cette fête doit être célébrée.

Guineematin.com : l’Achoura est une fête musulmane, célébrée le 10ème jour du mois de Muharram, premier mois de l’année musulmane. Elle est célébrée chaque année par les musulmans de tous les courants, même si on note des différences dans la célébration. Que représente l’Achoura pour vous qui vous faites appeler Ahloul Baït ?

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : l’Achoura, c’est la célébration de la journée de martyr du petit fils du prophète Muhammad, que la Paix et le Salut soient sur Lui et sa sainte famille, qui est l’imam AL Hussein, fils de sa fille aimée, Fatoumata Zahara et de l’imam Ali, le prince des croyants. Je vois que vous commencez par dire la fête d’Achoura. Chez nous, le 10 n’est pas le premier jour du nouvel an de l’hégire, c’est le premier jour. Si on devrait fêter le nouvel an, c’est au 10ème jour qu’on devrait le faire. Mais, ce n’est pas une fête, c’est un jour de deuil, c’est un jour de recueillement, c’est un jour où on lit l’histoire, savoir ce qui s’est passé et tirer des leçons afin de savoir ce qu’il faut faire pour l’avenir.

Guineematin.com : pourquoi célèbre-t-on cette fête ?

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : vous savez, le prophète Muhammad (PSL et sa famille) est le guide, l’imam de tous les prophètes que dieu a envoyés. Donc, le messager et sa sainte famille doivent être respectés et suivis. Il y a beaucoup de versets du saint Coran qui nous parlent du prophète et de sa sainte famille, comme ils ont parlé d’Abraham et de sa sainte famille. D’ailleurs, dieu nous a ordonnés, nous a exhortés à prier sur le prophète et sa sainte famille et donc pour montrer à travers cette prière la place qu’occupe cette famille dans la religion musulmane. Donc, c’est une famille purifiée par Dieu, nommée être des dirigeants propres, dignes et intellectuels pour une foi réelle théoriquement et pratiquement. Donc, les membres de sa famille ainsi que leurs partisans ont été assassinés par des gens qui se réclamaient des musulmans. Des musulmans qui buvaient, des musulmans qui tuaient, des musulmans qui faisaient tout ce qui est interdit par l’islam et avec ça, c’étaient ceux-là qui se réclamaient musulmans et dirigeaient la religion musulmane. Maintenant, les populations musulmanes voient que leurs chefs sont les modèles de la vie. C’étaient des gens de Yazid qui ont transformé l’islam. Avec eux, l’islam c’était le nom seulement. Mais la réalité de l’islam, la justesse de l’islam, la justice de l’islam, la piété de l’islam et humanisme de l’islam n’existait plus. Ceux-ci ont appelé le petit fils du prophète (PSL), l’imam Al Hussein d’être avec eux, il dit : non moi je ne peux être avec vous, parce que moi je suis musulman, je pratique le Coran, je pratique la tradition du prophète (PSL). Et le prophète avait dit qu’Al Hassane et Al Hussein sont des dirigeants. Qu’ils se lèvent pour la guidance ou qu’ils ne se lèvent pas, ce sont des imams. Donc, on doit imiter les imams et non eux au contraire qui vont imiter les gens qui les suivent. Ainsi, il s’est levé pour sauver l’islam, l’islam du Coran, l’islam de la tradition du prophète Muhammad (PSL) et il a été assassiné avec 72 personnes de sa famille. Donc, c’est le jour de Karbala, avec ses amis, ses enfants, ses compagnons. C’est un crime contre l’humanité. Si vous lisez l’histoire, vous trouverez que l’imam Al Hussein a tout donné pour que l’Islam reste.

Guineematin.com : alors comment doit-on célébrer cette fête quand on sait qu’elle est perçue différemment par les musulmans ?

Cheick Mamadou Haffiziou Diallo, imam à la mosquée Al Moustapha à la Cimenterie

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : on doit suive le prophète. Si le prophète vivait, à chaque fois que cette date arrive, il n’allait pas être en fête. Il allait être en deuil parce que c’est le jour de l’assassinat de son petit fis et plus de 72 membres de sa familles. C’est un jour de deuil. Il y a certains qui racontent l’histoire en disant que Moise a été sauvé de Pharaon, Abraham a été sauvé du feu, c’est du montage. Même s’ils célèbrent cette date pour le bonheur de Dieu sur ces derniers et autres, nous, ce qui nous concerne c’est le prophète (PSL). Les autres prophètes, on reste avec eux en suivant le prophète Mohamad (PSL). Toute personne qui reconnait l’unicité de Dieu et affirme que le prophète Mohamad (PSL) est son messager des messagers, a reconnu Abraham et Moise. Nous, c’est Mohamad que nous suivons, s’il est content, nous sommes contents. S’il est triste, nous aussi nous restons avec lui dans tous les deux cas. Le jour d’Achoura c’est un jour de tristesse, c’est un jour de recueillement, on doit vraiment rester dans le cadre du coran et la tradition du prophète Mohamad PSL parce que le prophète a pleuré son petit fils quand l’Ange Gabriel lui avait dit que son petit fils a été assassiné à Karbala. Et quand ses compagnons l’ont vu pleurer, ils lui ont demandé pourquoi il pleurait, il leur a répondu que : l’Ange Gabriel qui est venu ici m’a dit que mon petit fils aimé Al Hussein sera assassiné par des gens qui se réclament des musulmans, c’est pour cela que je pleure. C’est ainsi que ses compagnons se sont associés à lui pour pleurer Al Hussein. Donc, Achoura est un jour de deuil et de recueillement. C’est de la Sunna. C’est pour imiter ce que le prophète a fait. C’est comme ce qu’on a trouvé nos parents en train de faire. Donc, c’est un jour où il faut renforcer la foi, renforcer la fraternité, renforcer les liens d’amitié. Il faut chercher à connaître qui est le prophète Mohamed, qui sont ceux qui ont assassiné son petit fils Al Hussein. On peut faire tout ce qui se doit en Islam. Mais, dire que c’est une fête, c’est ce qui ne se trouve dans le livre de jurisprudence.

Guineematin.com : que dites-vous de ceux qui se blessent à l’occasion de la célébration de l’Achoura ?

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : c’est une bonne question. Vous savez, Hussein est sorti pour montrer l’islam de l’humanisme, l’islam de la piété parce que l’islam a été bafoué, falsifié complètement. Donc, Hussein s’est battu contre les injustices, contre les dépravations. C’est pour cela que les ennemis de l’islam ont mis des virus dans l’Achoura. Ceux qui se blessent lors de l’Achoura, sont les ennemis de l’islam. Hussein ne s’est pas blessé. On l’a blessé. Ceux qui se blessent soit avec des chaises, des couteaux ou d’autres choses, on ne doit pas se blesser comme ça. On ne doit pas faire sortir du sang comme ça, l’islam interdit ça. Ceux qui le font disent c’est parce le sang est sorti du corps de Hussein, mais ce n’est pas ce qui est recommandé de faire. C’est de montrer l’islam de la fraternité, de la piété, du pardon, de la dignité, de la liberté d’esprit et de la foi afin de bien vivre avec les êtres, que ça soit les hommes ou les animaux.

Guineematin.com : tous les musulmans ne célèbrent pas l’Achoura de la même manière. Qu’est-ce qui explique cette différence dans la célébration ?

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : les musulmans ne célèbrent pas de la même manière, c’est bien vrai. Il y a des musulmans qui sont éclairés, certains ont la foi claire et qui sont avec le prophète (PSL) et les bonnes personnes. Parce que la vérité, elle est universelle. D’autres ne sont pas avertis, ils apprennent la religion dans les taxis, les cassettes avec n’importe qui. Donc, il y a certaines personnes qui sont là pour propager le mensonge. Ils ne font pas l’analyse pour faire la différence entre ce que le Coran a dit et ce que les usurpateurs, c’est-à-dire ceux qui falsifient le Coran, disent. Ceux qui disent être vainqueurs célèbrent de leur manière, ceux qui disent aussi victimes dans cette affaire d’assassinat d’Hussein ou d’autres faits célèbrent de leur manière. Mais toujours est-il que le Coran et la tradition du prophète restent à pratiquer et à respecter. Maintenant chez nous, des enfants sortiront et taper des objets d’une famille à l’autre pour demander quelque chose, s’ils demandent parce qu’ils sont nécessiteux, ce n’est pas mauvais. Mais, si c’est le contraire, ça n’a pas de sens.

Guineematin.com : vous, vous êtes chiite. Quel message avez-vous à donner à vos coreligionnaires Sunnites et Tidjaniste à l’occasion de cette fête ?

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : il y a beaucoup de choses. On dit les Chiites, les Tidjanistes presque c’est la famille, même les Sunnites dans le vrai sens du mot, s’il s’agit de la tradition du prophète (PSL). Tu ne peux être Chiite, Tidjaniste ou Sunnites sans croire au Coran. Maintenant, quand tu te réclames Chiite, Tidjaniste ou Sunnite, quand le Prophète est content, tu n’es pas content, le prophète est triste, tu n’es pas triste, tu ris, tu prends cette journée comme jour de fête, il faut rester avec le prophète dans les deux cas.

Guineematin.com : quel message avez-vous à l’endroit de tous les musulmans du monde ?

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo : le message que j’ai pour l’ensemble des musulmans du monde, c’est de rester avec le Coran, le prophète et sa sainte famille parce que c’est le Coran qui le recommande et donc c’est Dieu qui le recommande. La sainte famille n’est pas que pour les Chiites seulement, pour les Tidjanistes, les Sunnites ou autres, elle est pour l’humanité. Il s’agit de bien réviser la foi, le Coran, la Sunna en vue de connaître ce qui s’est passé pour prendre des leçons et s’en servir. Cela, pour ne pas tomber dans le trou des ennemis de l’islam.

Propos recueillis par Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin