Des femmes, membres du mouvement Union des Femmes de la Guinée Forestière, ont adhéré à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ce samedi, 07 septembre 2019. Elles ont clamé haut et fort qu’il est temps de confier la gestion de la Guinée à d’autres compatriotes plus aptes à développer le pays.

L’annonce en a été faite ce samedi à l’occasion de l’assemblée générale du principal parti de l’opposition. Une rencontre présidée par Dr Fodé Oussou Fofana en présence de plusieurs militants, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Sous la tutelle de madame Émilie Koïvogui, (ex femme de Makanéra Kaké), les adhérentes à l’UFDG ont d’abord présenté leur lettre de démission du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir.

Dans un discours très applaudi devant une foule en extase, elles ont expliqué les raisons de leur adhésion à UFDG avant d’appeler à l’union de tous pour l’émergence et le rayonnement de la démocratie dans notre pays.

Selon madame Fanta Cissé, porte-parole du mouvement, « vous avez fait montre de courage et détermination dans la lutte démocratique de notre pays. Après toutes concertations avec nos structures à la base, le bureau national de l’Union des Femmes de la Guinée Forestière décide d’adhérer officiellement à l’UFDG à travers son riche programme de société et pour la noble valeur qu’elle défend. Notre pays vient de loin, car beaucoup de sacrifices ont été consentis, le sang de nos enfants a été versé sans que justice ne soit rendu, le chemin à parcourir est encore long et il est parsemé d’obstacles, entre-autres: les arrestations arbitraires, la répression violente des manifestations, les intimidations, les assassinats, les achats de conscience par l’argent volé dans les caisses de l’Etat, la manipulation des élections ».

Devant ce tableau sombre, la porte-parole a laissé entendre qu’en s’unissant comme un seul homme, « à l’exemple du 28 septembre 1958, nous résisterons et la Guinée sortira victorieuse, la démocratie connaîtra un souffle nouveau et elle pourra poursuivre son bout de chemin par le respect des lois qui régissent notre cher pays. Mais divisés, nous allons perdre notre noble combat », avertit-elle.

En outre, l’Union des Femmes de la Guinée Forestière a fustigé le régime d’Alpha Condé qui, selon elle, a divisé les guinéens. « L’une des puissantes stratégies qu’utilise le régime d’Alpha Condé, c’est de diviser pour régner. Ils ont réussi à semer l’ethno-phobie dans notre société, comme l’atteste la série d’affrontements ethniques que le pays a connus. Depuis leur avènement, ils ont fait prospérer le régionalisme comme l’atteste le visage actuel de notre administration où une communauté a quasiment confisqué tous les postes stratégiques du pays. C’est pourquoi nous devons dire non à la division. L’Union des Femmes de la Guinée Forestière dit non à la division et partage le même idéal avec l’UFDG, un parti qui a su réunir tous les fils du pays. Le moment est enfin venu de dire à Alpha Condé que le pouvoir appartient au peuple, de lui dire que d’autres guinéens sont capables de réussir là où il a échoué, de lui dire que nous n’accepterons le parjure, quelque soit le prix à payer », a-t-elle martelé.

Au nom du président du parti, Elhadj Cellou Dalein Diallo, c’est sa femme, Hadja Halimatou Dalein Diallo, qui a souhaité la bienvenue aux nouvelles adhérentes et les a rassuré d’avoir fait le bon choix et d’être venu au bon endroit. « Pas une semaine ne passe sans que des guinéennes et des guinéens, déçus, frustrés et préoccupés pour l’avenir du pays, viennent grossir les rangs de l’UFDG, parce qu’ayant compris que cette formation politique constitue la seule alternative crédible. C’est dans cette dynamique que nous enregistrons une énième fois des adhésions. Je tiens à vous souhaiter la bienvenue et vous adressez mes vifs et sincères remerciements pour l’intérêt et la confiance portée à l’UFDG. Votre contribution au rayonnement du parti ne fera pas de doute. Si vous recherchez un parti soucieux du bien-être de tous les guinéens, dont le but est d’assurer l’unité et la cohésion des fils et filles du pays et de lutter contre le chômage des jeunes et de prendre la détresse des femmes à bras le corps, un parti qui assure la promotion du mérite, des compétences et de l’égalité, vous êtes au bon endroit. Mes chères sœurs, au nom du président Elhadj Cellou Dalein Diallo je peux vous dire que vous avez frappé à la bonne porte ».

Le vice-président du parti, Dr Fodé Oussou Fofana a également remercié et félicité la présidente du mouvement, Mme Makanéra Émilie Koïvogui. Il a également promis que quand l’UFDG sera au pouvoir en 2020, elle occupera une place importante à leurs côtés.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tel: 224 623 53 25 04

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin