Les Cellules de Veille Citoyenne (CVC) des 5 communes de Conakry adhèrent au Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Le lien entre les deux structures a été scellé ce samedi, 7 septembre 2019, à l’occasion d’une cérémonie organisée au siège de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD), basé arrière du FNDC, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La cérémonie, présidée par Abdourahmane Sanoh, coordinateur national du FNDC, a connu la présence de plusieurs jeunes de la capitale guinéenne. Les nouveaux adhérents au FNDC, structure qui lutte contre le projet de changement de Constitution en vue d’octroyer un 3ème mandat à Alpha Condé, ont mis l’occasion à profit pour faire une déclaration lue par Alpha Oumar Diallo, coordinateur de la Cellule de Veille Citoyenne (CVC) de Ratoma :

Alpha Oumar Diallo, coordinateur de la Cellule de Veille Citoyenne

« Mesdames et Messieurs les responsables du FNDC

Mesdames et Messieurs les membres du réseau des cellules de veille citoyenne

C’est pour moi un grand plaisir de prendre la parole ce matin, au nom des cinq (5) coordinateurs des Cellules de Veille Citoyenne de Conakry pour annoncer solennellement notre engagement libre et volontaire d’adhérer au FNDC dans la lutte pour la défense de la Constitution.

Le réseau des CVC de Conakry constate avec amertume, depuis un certain moment, des manœuvres tendant à changer la constitution au profit d’un groupuscule de personnes pour leur intérêt égoïste et anti-démocratique.

Depuis le début de cette manœuvre dilatoire du changement de la constitution pour octroyer un troisième mandat au Président Alpha Condé, la population guinéenne a perdu le repère et reste dans l’inquiétude générale.

Vu le constat de la lutte que le FNDC est entrain de mener pour empêcher les détracteurs de notre constitution, base sur laquelle ils ont régné pendant près de 9 ans, à gagner du terrain et de promouvoir ce projet de troisième mandat, nous réseau des Cellules de Veille Citoyenne(CVC) de Conakry avons décidé de nous joindre au FNDC ( Front National pour la Défense de la Constitution) dans cette lutte noble et démocratique dans les prochains jours avec une synergie d’action pour dire non à une consultation nationale.

C’est un leurre de penser que, si on change la constitution, que les guinéens vont accéder au bonheur. Alors détrompons-nous, car seuls l’alternance et le changement de nos mauvais comportements (délation, gabegie et mal gouvernance) peuvent nous apporter la quiétude sociale et le développement auquel nous aspirons

Non à un changement constitutionnel ;

Non à un troisième mandat…»

Propos recueillis par Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin