Le dossier Fodé Baldé (militant de l’UFR) et Mohamed Bangoura (journaliste du site Mosaiqueguinee) est entrain de connaitre son dernier virage au tribunal correctionnel de Kaloum. Pour la journée ce lundi, 9 septembre 2019, on en est aux plaidoiries et réquisitions dans cette affaire de diffamation présumée et de complicité à l’encontre du président Alpha Condé, représenté par l’Agence Judiciaire de l’Etat. Le procureur et la partie civile soutiennent que les deux infractions sont bien constituées et sollicitent l’application stricte de la loi, a appris sur place Guinematin.com à travers un de ses reporters.

C’est le procureur de la République qui a été le premier à prendre la parole. Dans une réquisition brève, Lansana Sangaré va demander au tribunal « de faire application stricte de la loi sur la Cyber-sécurité ».

De son côté, l’avocat de l’agence judiciaire de l’Etat a d’abord remercié la présidente du tribunal pour « sa bonne gestion de ce dossier ». Ensuite, maitre Lanceï 3 Doumbouya va rappeler les faits qui ont conduit les deux prévenus au tribunal. « Ces propos diffamatoires ont été tenus sur un site qui relève de la presse en ligne. Madame la présidente, vous conviendrez avec moi que ces faits sont prévus et punis par la loi organique sur la liberté de la presse. Madame la présidente, les allégations contenues dans cette tribune publiée sur le site Mosaïqueguinée sont constitutifs de délit. Dans le cas d’espèce, pour ce qui est de Mohamed Bangoura, nous partie civile, estimons qu’il y a lieu de le retenir dans les liens de la diffamation. En ce qui concerne Fodé Baldé, à travers la mise à disposition de cette tribune, il s’est rendu coupable de complicité. Nous partie civile, nous vous prions très respectueusement de tirer ce que de droit les réquisitions du ministère public. En ce qui nous concerne, nous souhaitons que vous condamniez solidairement Fodé Baldé et Mohamed Bangoura au payement d’un franc symbolique à la partie civile. Puisque c’est notre image qui a été comprise dans cette tribune ».

En outre, maitre Lanceï 3 Doumbouya a également sollicité l’insertion de la décision qui sera rendue dans un journal légal.

A suivre !

Du TPI de Kaloum, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin