L’association Winden Janguen ADLAM a célébré hier, dimanche 08 septembre 2019, la journée internationale de l’alphabétisation à Kindia. La cérémonie a été organisée dans une école primaire située au quartier Wondima, dans la commune urbaine, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’écriture ADLAM (l’alphabet poular). Elle a réuni de nombreuses personnes, dont des apprenants de l’alphabet ADLAM issus des différents foyers de la ville. Les organisateurs ont mis l’occasion à profit pour mener plusieurs activités. « Nous sommes très contents de la grande mobilisation pour la célébration de cette journée. Les autorités, les encadreurs des enfants, les sages, les religieux, les amis les quartiers étaient tous là depuis 9 heures.

Alpha Oumar Barry, président de l’association Winden Janguen ADLAM

Nous avons commencé par monter le drapeau en chantant l’hymne national traduit en poular. Nous fait plusieurs autres activités : nous avons organisé un défilé de la gare routière de Kindia à la contournante, en passant par le grand carrefour Wondima dans la commune urbaine. Il y a eu aussi un concours entre les foyers d’apprentissage de l’alphabet ADLAM de Kindia… », a expliqué Alpha Oumar Barry, président de l’association Winden Janguen ADLAM.

Mamadou Aliou Sow, secrétaire général de l’association Winden Janguen ADLAM dans la préfecture de Kindia

Cette rencontre a été aussi une occasion pour les organisateurs de parler de l’historique de l’alphabet ADLAM. Mamadou Aliou Sow, secrétaire général de l’association Winden Janguen ADLAM dans la préfecture de Kindia, se réjouit de l’évolution positive que cette écriture est en train de connaître. « En Afrique, il y a 5 ou 6 écritures. Parmi ces écritures, il y a seulement deux pour lesquelles Google a conçu un clavier : la première est celle des éthiopiens et la deuxième et celle d’ADLAM. Il faut préciser qu’il y a en tout plus des 2000 langues qui sont parlées en Afrique pour une population estimée à un milliard trois cent mille personnes. Et parmi cette population, il y a six cent millions cent mille personnes qui parlent la langue poular », a dit monsieur Sow.

Présent à cette cérémonie, Abdoulaye Touré, deuxième directeur adjoint de l’alphabétisation à la direction préfectorale de l’éducation de Kindia, a salué et encouragé l’engagement des organisateurs à promouvoir l’alphabet ADLAM. Il a promis une bonne collaboration des autorités avec cette association pour lui permettre d’atteindre ses objectifs.

Abdoulaye Touré, deuxième directeur adjoint de l’alphabétisation à la direction préfectorale de l’éducation de Kindia

« Au nom des autorités éducatives de Kindia, je remercie et j’encourage cette association ADLAM qui se bat pour la promotion et la vulgarisation de cette écriture qui peut contribuer à la formation et à l’alphabétisation surtout des adultes et nos enfants dans préfecture. Grâce à votre volonté et votre détermination, on a aujourd’hui plusieurs foyers d’apprentissage de l’écriture ADLAM. Donc, je demande aux personnes de bonne volonté de vous aider dans cette mission qui n’est pas facile. En ce qui nous concerne, nous sommes ouverts à une bonne collaboration avec vous », a assuré le responsable.

A rappeler que l’alphabet ADLAM a été créé en 1989 par deux frères guinéens qui avaient, à l’époque, respectivement 10 et 14 ans. Cette écriture a pris aujourd’hui une dimension internationale.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628515796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin