Une habitante de Dougountounny, sous-préfecture relevant de la préfecture de Mali, dit avoir été victime de viol la semaine dernière. Elle accuse un jeune de la localité d’avoir abusé d’elle. Le plus étonnant, c’est qu’elle accuse son mari d’avoir soutenu l’acte.

Joint au téléphone par Guineematin.com, la dame a expliqué que c’est le jeudi, 05 septembre 2019, à 8 heures du matin, qu’elle a été victime de viol. « Je partais à Diguin, un village voisin, lorsque Abdoul Salam Diallo a abusé de moi sexuellement. Le jeune est un vendeur dans un kiosque qui se trouve à la rentrée du village. J’étais de passage quand il m’a appelée pour me demander où je partais, j’ai continué mon chemin sans lui répondre, parce qu’il n’y a pas rien qui nous lie lui et moi. C’est ainsi qu’il m’a poursuivie et m’a tirée la main vers l’intérieur de son kiosque.

Il m’a demandé de faire l’amour avec lui, j’ai répondu que je ne le ferais pas. Il m’a menacé en disant que si je ne le faisais pas, il allait me tuer, j’ai dit que je préfère alors mourir que de coucher avec lui. Il m’a giflée et moi aussi je l’ai mordu. J’ai ensuite crié pour appeler au secours, mais il a attaché ma bouche pour ne pas qu’on m’entende. Il a déchiré mes habits et a abusé de moi. Il a pris aussi pour mon téléphone et l’a cassé », a-t-elle dit.

Selon cette dame, c’est la réaction de son mari qui vit à Dakar qui l’a le plus étonné dans cette affaire. « Mon mari est à Dakar, au Sénégal. C’est lui qui m’a ordonné de venir rester au village. Je vis seule avec mes quatre enfants ici. Mais, quand il a appris que j’ai été victime de viol, il est allé rencontrer ma maman là-bas (au Sénégal, ndlr) pour lui dire qu’il est au courant de ce qui m’est arrivé et que c’est bien pour moi. Il a dit que je mérite plus que ça, parce qu’il aurait appris que je fais du n’importe quoi ici, et qu’il va même appeler mon violeur pour le récompenser. Cette réaction a beaucoup surpris ma maman qui est même de retour, elle et se trouve actuellement à mon chevet », a laissé entendre notre interlocutrice.

Elle dit avoir porté plainte contre son violeur qui a déjà été arrêté et conduit à la prison de Mali. « Mais à mon fort étonnement, quatre jours après, on m’informe qu’il (le violeur présumé) a cassé une partie de la prison et s’est évadé. Une chose difficile à croire, car le sous-préfet et le maire de la commune rurale de Dougountounny, tous sont informés de la situation », a dit la dame.

Egalement joint au téléphone par Guineematin.com, le sous-préfet de Dougountounny et le maire de la commune rurale ont dit avoir été saisis de cette affaire. Mais, tous les deux ont dit être occupés et ont promis de nous parler prochainement.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin