Décédé hier lundi, 16 septembre 2019, le très respecté doyen Elhadj Saïkou Yaya Barry, président de la coordination nationale Haali Poular, a été inhumé dans l’après-midi de ce mardi au cimetière de Hafia, dans la commune de Dixinn. Un vibrant hommage a été rendu au notable à son domicile au quarter Hafia par des parents, des amis, des leaders politiques, des responsables des coordinations régionales et des hauts cadres de l’Etat, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Décryptage !

Mamady Youla, ancien Premier ministre

Mamady Youla, ancien Premier ministre : « moi je suis venu ici, d’abord c’est mon beau. C’est l’oncle de mon épouse. Donc, c’est d’abord à ce titre, je dois dire que je suis venu dans la famille, avant même de parler de l’homme. Ce que je peux dire, c’est que tous ceux qui travaillent pour l’union des guinéens. Pour que les guinéens se donnent la main, nous devons les honorer. Et bien entendu, c’est un être humain, on a décliné toutes ses qualités : un homme pieux, un respectueux, un croyant. Donc, nous ne pouvons que saluer sa mémoire ».

Elhadj Ousmane Bah, président de l’UPR

Elhadj Ousmane Bah, président de l’UPR : « je suis venu compatir à cette douleur que nous partageons tous à travers la disparition de notre doyen, Elhadj Saïkou Yaya… Il a toujours été une source d’inspiration pour nous. Nous avons toujours eu un bon accompagnement de sa part. Moi qui vous parle, j’ai été membre fondateur de l’UNR, et lui-même il était membre fondateur de l’UNR ; et il a été le président de la coordination que nous avons mise en place à un moment où il y a eu une petite dissension à notre sein. Toujours est-il qu’il a incarné des vertus très honorables qui font qu’au jour d’aujourd’hui nous sommes très fiers de lui. Nous prions tous pour le repos de son âme ».

Sidya Touré, président de l’UFR

Sidya Touré, président de l’UFR : « je suis venu présenter nos condoléances suite au décès du doyen de la coordination Haali Poular. C’est une occasion pour lui rendre hommage pour le rôle qu’il a eu à jouer en tant que responsable social dans la vie publique de notre pays. Donc, je ne crois pas que je puisse ajouter quelque chose sauf qu’on souhaite que Dieu lui donne le paradis et qu’il puisse préparer le chemin pour nous là-bas, notamment comme c’est un Peulh, il va aller préparer pour que les Diakhanké puissent rentrer au paradis aussi ».

Mamadou Samba Diallo, maire de la commune de Dixinn

Mamadou Samba Diallo, maire de la commune de Dixinn : « c’est un don de Dieu, c’est Dieu qui a donné, c’est lui qui a retiré. Nous ne pouvons que nous réjouir de ce que Dieu a fait. Dieu lui a donné ce qu’il n’a pas donné à tout le monde. C’est-à-dire la chance de naître d’abord et d’avoir une longue vie. Quand tu as une longue vie, on estime que Dieu te reprendra avec tous les péchés effacés. Donc ce qu’il a eu, tout bon musulman souhaite avoir ça. Quelqu’un qui a vécu, qui a dirigé, qui a participé à la prise de décisions jusqu’à la fin de sa vie ; ça, ce n’est pas donné à tout le monde. Nous lui souhaitons bon retour chez Dieu. Paix à son âme ».

Elhadj Sèkhouna Soumah, Kountigui de la Basse Côte

Elhadj Sékhouna Soumah, Kountigui de la Basse Côte : « nous les sages de la Basse Guinée, sommes venus présenter nos condoléances suite au décès d’Elhadj Saïkou Yaya Barry. Nous prions Dieu qu’il pardonne le défunt et qu’il l’accueille dans son paradis. Nous remercions aussi tous ceux qui ont effectué le déplacement pour participer aux obsèques d’Elhadj Saïkou Yaya Barry et nous demandons à Dieu de les récompenser. Le Fouta Djallon nous a honorés. Et nous en profitons pour dire que les Peulhs et les Soussous sont des frères qui ne peuvent pas être divisés. Nous devons rester unis et regarder dans la même direction ».

Mamadou Dian Diallo, conseiller en communication du Premier ministre

Mamadou Dian Diallo, conseiller Communication du Premier ministre : « le décès du doyen Saïkou Yaya Barry est une perte pour la Guinée, c’est une perte pour la communauté Haali Poular. C’était un des notables, un des compagnons de l’indépendance, qui a participé à offrir à la Guinée son indépendance nationale et qui a parcouru toute la carrière administrative et politique dans ce pays. Il était un leader d’opinion, un leader écouté. Il participait à la construction de la paix durable dans le pays. Et sa perte est une perte énorme pour la nation guinéenne. Nous prions que la terre lui soit légère ».

Elhadj Tidiane Souaré, ancien Premier ministre

Elhadj Tidiane Souaré, ancien Premier ministre : « c’est un grand homme, avec un grand parcours que j’ai pratiqué depuis ma tendre jeunesse, lorsqu’il était directeur de cabinet du gouvernorat de Boké et moi doyen de faculté. C’est un doyen qui m’a guidé le pas en ce temps et, nous avons gardé des relations exceptionnelles. Il est devenu un grand homme, un notable du Fouta et de toute la Guinée, œuvrant pour la justice, la vérité, surtout pour l’unité nationale. Je souhaite que le tout puissant le reçoive dans son paradis ».

Aliou Diallo, Vérificateur général de la Guinée à la présidence de la République

Aliou Diallo, vérificateur général de la Guinée à la présidence de la République : « je suis venu pour exprimer toutes mes condoléances pour le décès du doyen de la communauté Haali Poular. Lorsque je commençais ma carrière, le doyen était directeur de cabinet du département où j’étais. Nous avons grandi sous leurs aisselles. C’est eux qui nous ont mis les pieds à l’étrier. Donc, il représentait un symbole pour lequel j’étais obligé de venir ici pour m’incliner à sa mémoire, et demander au bon Dieu de lui accorder son paradis éternel ».

Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG : « je pense honnêtement qu’Elhadj Saïkou Yaya Barry est un sage. La Guinée vient de perdre l’un de ses meilleurs fils. Elhadj Saïkou Yaya Barry était un homme juste, il était un homme sage. Il représentait à lui-même la signification du mot sage. C’était un homme courageux. Mais ce qu’on ne sait pas, c’est qu’Elhadj Saïkou Yaya Barry se battait pour la Guinée et les guinéens. Il se battait pour la justice. C’était un homme qui se révoltait dès qu’il y a une injustice. Dès qu’un guinéen est victime d’injustice, Elhadj Saïkou Yaya était là pour dire non, il faut arrêter. Elhadj Saïkou Yaya était un homme qui nous rappelait aussi l’histoire de la Guinée. Parce qu’il a été un haut fonctionnaire, il connait la Guinée, il connait les Guinéens. Et depuis 2010, il a toujours essayé de passer un message à l’endroit de nos gouvernants, pour dire que le plus grand mal que vous allez faire au pays, c’est le fait de diviser les guinéens. Essayer par tous les moyens pour mettre les guinéens sur le même pied d’égalité. La coordination dirigée par Elhadj Saïkou Yaya n’était pas une coordination seulement pour le Fouta, c’était une coordination pour l’ensemble des guinéens. Il y a beaucoup de Guinéens qui venaient ici : Malinké, Soussou, Peulh, Forestier, quand ils sont victimes d’injustice, venaient le voir. Votre confrère Mandian Sidibé, quand il a eu des problèmes, Elhadj Saïkou Yaya s’est levé, il a demandé à ce qu’il soit rétabli. Elhadj Saïkou Yaya, chaque fois que les enfants étaient victimes sur l’axe : Hamdallaye-Bambéto-Cosa, il se levait, il avait le courage de dénoncer l’injustice ».

Mamadou Tafsir Bah, président de Winden Djanguen ADLAM Guinée

Mamadou Tafsir Bah, président de Winden Janguen ADLAM Guinée : « le décès d’Elhadj Saïkou Yaya Barry est une grande perte pour la nation guinéenne, en particulier pour notre association. Le doyen était très social, il était une bibliothèque vivante. C’est un doyen qui aidait tout le monde, il a beaucoup fait pour la Guinée et pour le peuple de Guinée. Aussi, il a beaucoup œuvré dans l’épanouissement de l’écriture ADLAM. Donc, cette perte nous afflige. Nous prions Dieu qu’il ait son âme au paradis ».

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin