Siaka Barry, ancien ministre et président du parti Guinée débout

Saïdou Bantanko Diallo, secrétaire à l’animation et la propagande politique du bureau national des jeunes du parti Guinée Debout jette l’éponge. Il a annoncé sa démission hier, mardi 17 septembre 2019. Le démissionnaire accuse le président de la formation politique Siaka Barry, dont il était également un des conseillers, d’avoir trahi la vision qu’ils se sont fixés au départ, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Saïdou Bantanko Diallo, secrétaire chargé à l’animation et à la propagande du parti Guinée Debout

« J’ai jugé nécessaire de démissionner du parti. Je démissionne parce que je ne partage plus les mêmes visions que le parti, particulièrement avec le président du parti, Siaka Barry. Au départ on s’est fixé pour objectif de changer et de faire la politique autrement. On avait beaucoup avancé, mais malheureusement je trouve que le leader est en train de trahir la vision qu’on avait au départ. Je vois que l’entourage du président est en train de préparer un petit Dieu. Pourtant, on avait pour objectif de préparer un homme d’Etat, un homme politico-politicien, malheureusement c’est le contraire », a-t-il expliqué.

Il ajoute qu’avant de prendre la décision de quitter le navire de Guinée Debout, il a tenté à l’interne de changer les choses, mais en vain. « Après plusieurs reproches que j’ai faits aux cadres du parti, et particulièrement au président du parti, je trouve malheureusement que ça n’a pas abouti à quelque chose. Il faudrait donc quitter. Il (Siaka Barry) m’a même dit s’il faut quitter je n’ai qu’à quitter mais de ne pas le combattre.

Moi je lui ai dit que je ne vais le combattre. Mais ce qui est sûr, moi j’ai défendu une vision. J’ai combattu mon propre père pour défendre cette idéologie, lui-même il trahit cette idéologie, c’est donc une occasion de lui rappeler que je ne l’ai pas suivi parce qu’il est Siaka Barry, je ne l’ai suivi parce qu’il est beau, je ne l’ai pas suivi parce qu’il est riche. J’avais l’opportunité de suivre des personnes qui ont toutes ces choses mieux que lui.

Mais, je l’ai suivi parce qu’il a promis de partager quelque chose avec nous qui n’est rien d’autre que l’idéologie de la patrie. Mais nous avons remarqué que les leaders politiques ne font que dénoncer, aucune personne ne fait quelque chose de pragmatique et de très patriotique. Je pense qu’il faudrait maintenant sortir de ces débats de critiques pour proposer quelque chose et être concrets dans ce que nous voudrions faire », a dit Saïdou Bantako Diallo.

Propos recueillis par Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 00224 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin