SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un terrible accident de la circulation s’est produit dans l’après-midi d’hier, mercredi 18 septembre 2019, dans la commune urbaine de Kankan. Un jeune d’une vingtaine d’années, circulant en moto, a été écrasé par un camion-citerne, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

L’accident s’est produit à 16 heures dans le quartier Hèrèmakono 2. Une moto conduite par un jeune homme est entrée en collision avec un camion-citerne. Le jeune est tombé et le camion lui a marché dessus, l’écrasant complètement. Moustapha Sidibé, un citoyen qui était à côté au moment des faits raconte ce qu’il s’est passé.

« Nous étions assis en train de faire du thé, lorsque j’ai entendu un bruit. J’ai sursauté et accouru vers la scène. J’ai vu que le camion était en train de trimbaler un jeune sous l’un des pneus. Je suis allé interpeller le chauffeur pour qu’il s’arrête. On a constaté qu’il était déjà mort. Le chauffeur a fait marche-arrière pour qu’on puisse retirer le corps du jeune », a-t-il expliqué.

Informé de l’accident, le chef de quartier de Hèrèmakono 2 s’est rendu sur les lieux. « Je suis venu trouver que le jeune est mort. La voiture lui a carrément marché dessus. Il a été trimbalé à plus de 30 mètres et a été complément écrasé. C’est pourquoi, nous avons fait appel aux autorités et aux médias », a dit l’autorité locale.

Kanté Koulouba, agent de la police routière venu faire le constat, en a profité pour inviter les usagers de la route à plus de prudence. « Il ne s’agit pas de monter dans un véhicule ou sur une moto et conduire n’importe comment. C’est ce qui a conduit à ce malheureux cas d’accident mortel. Donc, il faut que les citoyens sachent conduire sur une route », a dit l’agent de sécurité.

A noter que deux jeunes étaient sur la moto qui est entrée en collision avec le camion-citerne. Mais, seul le conducteur a trouvé la mort. Son ami qui était derrière, lui, n’est pas tombé sous le véhicule. Il s’en est sorti donc indemne et est rentré chez lui. Quant au défunt, son corps a été conduit à la morgue de l’hôpital régional de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin