Fin des poursuites contre les journalistes de Lynx Fm : « c’est une très grande victoire »

Comme annoncé précédemment, la première chambre du contrôle de l’instruction de la cour d’appel de Conakry a mis fin aux poursuites engagées il y a un mois contre le doyen Diallo Souleymane, fondateur du groupe de presse Lynx, et Abou Bakr, directeur général de la radio Lynx FM. Juste après la publication de cette décision, Elhadj Diallo Souleymane a salué une très grande victoire pour la presse et pour la justice guinéenne, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Au sortir de l’audience tenue à huis clos et consacrée à la publication de l’arrêt de la chambre, c’est d’abord maître Thierno Souleymane Barry, l’un des avocats des journalistes, qui s’est exprimé devant les médias. « Nous nous réjouissons de l’arrêt de principe qui vient d’être rendu par la première chambre du contrôle d’instruction de la cour d’appel de Conakry. La chambre a confirmé le fait qu’une loi qui n’est pas portée à l’attention du public, donc la loi 037 qui parle de cyber-sécurité, ne peut pas être applicable, ni opposables aux citoyens. Donc, elle a été purement et simplement écartée. Ensuite, la chambre de contrôle a infirmé en toutes leurs dispositions les deux ordonnances qui placent Elhadj Diallo Souleymane et Abou Bakr sous contrôle judiciaire.

Elle est allée encore plus loin pour dire qu’il n’y a pas lieu de poursuivre Elhadj Diallo Souleymane et Abou Bakr pour des infractions qui n’existent pas. Ça, c’est l’application du principe de la légalité. En le faisant, la chambre a fait application de l’article 318 du code de procédure pénale guinéen pour dire aujourd’hui que nos deux clients ne font l’objet d’aucune poursuite. Ils peuvent rentrer tranquillement chez eux et continuer le travail pour lequel ils se battent depuis plusieurs décennies » a annoncé l’avocat.

Elhadj Diallo Souleymane, PDG du Groupe Lynx-Lance

De son côté, le doyen Souleymane Diallo a pris la parole pour s’exprimer pour la première dans la presse sur cette affaire. Il a salué une très grande victoire, remerciant tous ceux qui ont œuvré pour l’obtention de ce résultat. « C’est un grand jour aujourd’hui pour nous : presse, public, justice. C’est un grand jour pour nous et une très grande victoire que nous avons remportée aujourd’hui sur les velléités de ceux qui ne veulent pas que le pays-là, avance. Donc, je remercie personnellement et au nom de Abou Bakr, la presse, la justice dans son ensemble, et tous ceux qui nous ont soutenus parce que nous étions du bon côté », a dit le fondateur du groupe Lynx.

Les deux journalistes ont été inculpés par le doyen des juges d’instruction du TPI de Kaloum suite au passage d’une opposante à Alpha Condé dans une émission de la radio Lynx FM. Dans un premier temps, tous les deux ont été placés sous contrôle judiciaire. Mais, la mesure a été finalement levée pour Souleymane mais pas pour Abou Bakr. Le directeur général de Lynx FM était jusqu’aujourd’hui sous contrôle judiciaire. Il lui était interdit d’animer son émission et de sortir hors de Conakry.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tél. : 620 589 527/654 416 922

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS