Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'UFR
Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Le président Alpha Condé poursuit son séjour aux Etats Unis où il a rencontré à New York dans la journée d’hier lundi, 23 septembre 2019, certains compatriotes. Au cours de cette rencontre, le chef de l’Etat a invité nos compatriotes à se préparer pour le référendum constitutionnel et pour les élections législatives à venir. Une déclaration qui ne fait plus de doute sur son intention à briguer un troisième mandat à la tête de la Guinée.

Réagissant à cette sortie, Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaine (UFR) pense que le locataire de Sékhoutouréyah ne s’est pas adressé aux guinéens mais aux américains, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Depuis plus de trois semaines, le président Alpha Condé est en séjour au pays de l’Oncle Sam. A l’occasion d’une rencontre avec des guinéens dans la ville de New York, le chef de l’Etat guinéen a demandé à ses partisans de se tenir prêt pour le référendum et pour les législatives.

Pour l’honorable Saïkou Yaya Barry, le chef de l’Etat ne devrait pas tenir un tel discours hors de la Guinée. « Il est le président de la République de Guinée. C’est en République de Guinée ici qu’il doit annoncer ça et officiellement… Il a fait un entretien avec ses militants à lui aux Etats-Unis d’Amérique. Son intention se clarifie, mais c’est aux guinéens qu’il doit annoncer ça officiellement ».

Même si les militants du RPG Arc-en-ciel sont aussi des guinéens, l’honorable Saïkou Yaya Barry estime que « le professeur Alpha Condé doit l’annoncer aux guinéens dans leur entièreté. Aujourd’hui, s’il a dit ça là-bas, c’est pour eux les militants qui sont aux Etats-Unis. Il n’a qu’à venir l’annoncer officiellement aux guinéens de tout bord, de toute tendance et les guinéens sauront comment réagir face à cette situation. On se lèvera contre cela et on se battra pour ne pas que cela soit. Il parle au nom du peuple, le peuple aussi va parler et nous aussi on va parler au nom du peuple. Les deux peuples vont se retrouver. Aujourd’hui, on ne peut plus violer la constitution de cette manière. Il est en train de faire un coup d’Etat constitutionnel à l’étranger. Mais nous, nous l’attendons en Guinée », avertit-il.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin