Report des festivités de l’indépendance : désolation chez les habitants de Kindia

Comme annoncé précédemment, les festivités de l’an 61 de l’indépendance de la Guinée n’auront finalement pas lieu cette année à Kindia. En raison du retard dans la réalisation des infrastructures prévues à cet effet, l’événement a été reporté à l’année prochaine.

La décision annoncée dans la soirée d’hier, lundi 23 septembre 2019, par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, suscite déception et désolation chez les habitants de la ville de Kindia. Guineematin.com vous propose ci-dessous les réactions de quelques-uns interrogés par notre correspondant dans la préfecture.

Abdoul Karim Camara : mes sentiments sont des sentiments de désolation. Je ne suis pas du tout content du fait que la fête nationale marquant l’accession de notre pays à l’indépendance a été reportée. Je me demande même si 2020 aussi est une date tenable. Est-ce qu’il (le président de la République) n’a pas organisé tout ça pour des fins de campagne ? L’Etat avait tous les moyens pour planifier le déroulement des activités, mais cela n’a pas été le cas. A notre fort étonnement, on entend le ministre Bouréma Condé, à travers une déclaration à la RTG, annoncer le report de la fête en 2020. Pendant ce temps, ils sont là à acheter la conscience des gens en disant que ces infrastructures en cours de réalisation à Kindia, à savoir le commissariat et les gendarmeries sont réalisées dans le cadre de ces festivités de l’indépendance.

Ce n’est pas vrai, ça c’est un fonds qui nous a été octroyé par l’union européenne. Donc, les deux ne sont pas liés. C’est comme si vous prenez la nouvelle justice en construction, tout cela est financé par l’union européenne, ce n’est pas l’Etat guinéen. C’est une déception totale, c’est une trahison, c’est un mensonge globalisé qu’on nous a donné ici. Il faut savoir mentir à son peuple. Il y a un adage qui dit qu’on peut tromper son peuple pendant un temps, mais on ne peut pas tromper son peuple tout le temps.

Alsény Sylla : je ne dirai pas que c’est une déception, mais je souhaitais que la fête soit célébrée cette année comme c’était prévu. Mais, comme ils ont voulu que ça soit en 2020, je crois que ce n’est pas un problème aussi. 2020 c’est pour bientôt, et j’espère que cette date quand même sera respectée.

Aboubacar Mamoudou Camara : vous savez que l’administration évolue sur des facettes discrétionnaires, tout ce qui se trouve au niveau de l’administration, le bas peuple ne peut pas le savoir. Ce que je sais, c’est que quand on parle d’anniversaire, ça doit se passer chaque année. Mais, si on dit que les festivités de cette année ont été reportées, à l’année prochaine, on ne peut rien faire sauf rester derrière les autorités. Mais, moi je demande à l’Etat de faire en sorte que Kindia soit comme les autres villes qui ont connu cette fête tournante.

Propos recueillis par Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS