Le préfet de Pita, Khalidou Keïta a reçu, dans la matinée de ce mercredi, 25 septembre 2019, une mission conjointe de promoteurs de la paix conduite par l’honorable Elhadj Mamadou Aliou Bah, député uninominal de Ratoma, et membre du groupe parlementaire ‘’Les Libéraux-Démocrates’’, venue dans la préfecture échanger avec les différentes couches sociales et politiques, au cours d’une réunion publique prévue demain, jeudi, 26 septembre 2019, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Comme à Labé et dans 21 autres préfectures de la Guinée profonde, cette rencontre de Pita porte également sur la nécessité de renforcer la cohésion sociale et de cultiver l’esprit de paix, le respect des droits de l’homme et de la loi, surtout avant, pendant et après les consultations électorales qui pointent à l’horizon.

Justin Morel Junior, ancien ministre guinéen de la communication

« Quand on parle d’élections, quand on parle de processus électoral, tout se met en branle, tout s’accélère et souvent la violence est au carrefour des différentes situations. Partant de ce constat, bien souvent, c’est la communauté internationale qui a dû intervenir pour nous aider à retrouver le chemin de la paix. Au vu de tout cela, le PNUD, sous le label de Fonds de Consolidation de la Paix, avec le Haut-Commissariat des Droits de l’Homme s’est rendu à l’Assemblée Nationale pour faire le même constat avec les différents groupes parlementaires, avec le président de l’Assemblée Nationale. Et suite à cela, dans l’esprit du projet, il a été demandé de trouver des personnalités guinéennes qui inspirent la confiance, qui inspirent la sagesse, qui ont les compétences et les expériences nécessaires pour pouvoir faire de la médiation entre les différentes parties guinéennes, afin que la paix soit le comportement de tous. C’est ainsi que 12 personnes ont été identifiées. Elhadj Ousmane Souaré qui est là fait partie de ce groupe qui est désormais appelé Groupe National de Contact pour le Dialogue et la Paix » a expliqué le conseiller technique du projet ‘’Appui au dialogue et participation politiques inclusifs en Guinée.’’

Ce groupe mis en place a entrepris un certain nombre de démarches auprès des différents groupes parlementaires et des différents leaders.

« Ils ont rencontré tour à tour le Bloc Libéral (BL) de monsieur Faya Millimono, l’UFR avec Sidya Touré, le groupe de la mouvance RPG Arc-en-ciel avec le secrétaire général du parti, Saloum Cissé. Et enfin, il y a quelques jours, le président de l’UFDG, le frère Cellou Dalein Diallo. Globalement, partout ils ont trouvé une atmosphère de paix. Et cette mission a été déclenchée simultanément dans 23 préfectures du pays pour que le même message de paix, les mêmes types de visites de plaidoyer soient organisées. Que des foras, des discussions directes avec les forces vives des préfectures soient organisées afin que les points de vues soient harmonisés pour que dans l’unité et la diversité nous conjuguons le même verbe que celui de faire la paix » a ajouté l’ancien ministre guinéen de la communication, Justin Morel Junior.

Khalidou Keïta, préfet de Pita

En recevant cette délégation dans son bureau, le préfet de Pita, Khalidou Keïta a salué l’initiative. « Je suis comblé dans la mesure où le travail que vous venez faire, c’est un travail noble. Un travail qui nous incombe, nous autorités locales, puisque notre mission première, c’est la sécurité des populations et leurs biens. Cette sécurité ne peut pas être sans la paix. La paix est le premier ingrédient pour tout développement. Sans paix, pas de développement » a rappelé le préfet de Pita.

Au cours de son intervention, Khalidou Keïta la disponibilité de son cabinet à ne ménager aucun effort pour que cette mission conjointe dans la préfecture de Pita se déroule dans les meilleures des conditions.

Depuis Pita, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin