Elhadj Sory Sanoh, préfet de N’zérékoré

La Guinée va célébrer demain, mercredi 02 octobre 2019, l’an 61 de son accession à l’indépendance. Une indépendance proclamée le 02 octobre 1958 à la suite du référendum organisé quatre jours plus tôt, à l’occasion duquel les Guinéens se sont massivement prononcés en faveur de la souveraineté de leur pays. A la veille de cette grande fête nationale, le préfet de N’zérékoré a annoncé les couleurs de l’événement au micro du correspondant de Guineematin.com sur place.

Selon Elhadj Sory Sanoh, toutes les dispositions sont prises pour que la fête soit belle dans la capitale de la Guinée forestière. « C’est un honneur pour nous, une fierté pour tous les Guinéens et Guinéennes que cette fête soit célébrée demain sur toute l’étendue du territoire national et aussi à l’extérieur où se trouvent des Guinéens. Et, quant à nous à N’zérékoré, nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour que cette fête soit belle. Le matin, entre 8 heures et 9 heures, les populations vont se diriger vers la place de l’indépendance.

Et à 9 heures, monsieur le préfet accompagné de monsieur le gouverneur et les cadres de l’armée procéderont à la pose des gerbes de fleurs au monument des Martyrs. Après, le gouverneur va faire la revue des troupes, puis il va tenir son discours d’adresse à la population de N’zérékoré, qui sera suivi d’un défilé. A ce défilé, prendront part toutes les sensibilités socio-économiques et socioculturelles de N’zérékoré. Après ce défilé, on va prendre un peu de pause. Et, après la pause, de 16 heures jusqu’à 18 heures, un banquet va être organisé à la résidence du gouverneur », a indiqué le préfet de N’zérékoré.

Initialement prévus dans le défilé qui aura lieu à cette occasion, les partis politiques ont finalement été retirés du programme. Une décision que le préfet a tenté de justifier. « Cette fois-ci, on a voulu que les partis politiques défilent, mais pour des considérations propres à notre milieu, on a dit non. C’est la fête de l’indépendance nationale qui ne tient compte d’aucune opinion politique. C’est le citoyen guinéen tout court qui fête l’anniversaire de son indépendance.

Donc pour cela, nous demandons humblement aux partis politiques de ne plus participer au défilé. Plutôt, ils peuvent venir à la tribune comme les autres pour participer à l’événement mais sans aucun signe politique », a dit Elhadj Sory Sanoh, précisant que « pendant le défilé, les pancartes, les T-shirts, les banderoles, les képis qui ont une connotation politique ne seront pas admis demain à cette manifestation ».

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin