Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et chef de file de l’opposition

Comme annoncé récemment, un grand sacrifice a été organisé le dimanche, 29 septembre 2019, à la mémoire de feu Elhadj Saïkou Yaya Barry, ancien président de la coordination nationale des Foulbhés et Haali Poular de Guinée. La cérémonie a eu lieu au domicile du défunt à Hafia, dans la commune de Dixinn. Outre le président de la République, des membres du gouvernement et de l’administration, des leaders de l’opposition et de nombreux autres citoyens ont pris part à l’événement. Plusieurs d’entre eux ont pris la parole pour encore une fois, rendre hommage à ce compagnon de l’indépendance, décédé à l’âge de 86 ans.

Décryptage !

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, chef de file de l’opposition guinéenne : je suis venu prendre part aux prières qui étaient en train d’être faites pour le repos de l’âme d’Elhadj Saïkou Yaya. J’étais déjà là pour les condoléances. Je suis content de savoir que beaucoup de guinéens sont venus lui rendre hommage. C’est un homme qui mérite le respect et la considération, qui mérite les hommages qui lui sont en train d’être rendus. C’est un homme d’une droiture exceptionnelle, quelqu’un qui aimait la vérité, qui aimait le droit, et qui s’est battu toute sa vie d’abord pour l’indépendance de la Guinée, mais aussi il s’est battu pour l’instauration d’un Etat de droit, pour la justice pour les Guinéens.

Et, chaque fois que c’était nécessaire, il s’est exprimé pour prendre position contre l’injustice, contre la négation du droit chaque fois que des Guinéens étaient persécutés, chaque fois que les Guinéens étaient violentés, chaque fois que les Guinéens étaient victimes d’injustice. Je garde de lui le souvenir d’un homme humble, un homme honnête, un homme courageux.

Dr Lonceny Nabé, Gouverneur de la Banque centrale de Guinée

Dr. Lonceny Nabé, gouverneur de la Banque centrale de Guinée : Elhadj Saïkou Yaya Barry était un homme de sagesse et tout entier féru de l’histoire de la Guinée. Il était un bon guinéen mais surtout un bon gendre. Parce que vous ne savez pas que mon épouse est sa nièce. De ce point de vue, il a usé de tous les droits et devoirs que doit et que peut éprouver un gendre vis-à-vis de son beau-fils. Donc, je sais que c’était un homme de dialogue, un homme de paix, un homme de sagesse. Et donc, je suis fier que je me sois marié dans sa famille et j’ai profité pour faire des prières et des bénédictions pour le repos de son âme. Et, en effet, l’œuvre gigantesque accomplie par Elhadj Saïkou Yaya ne peut être récompensé par Dieu que par le paradis. Et je souhaite que le paradis éternel soit sa dernière demeure et que la terre de Guinée qu’il a aimée, qu’il a servi lui soit légère.

Dr Ousmane Kaba, président du PADES

Dr Ousmane Kaba, président du PADES : je présente mes condoléances en tant que figure nationale dans ce pays. C’est aussi mon oncle, nous sommes très habitués depuis mon enfance. C’est un papa, c’est aussi pourquoi je viens saluer la famille puisque je fais partie aussi de cette famille. Elhadj Saïkou Yaya était aussi la figure nationale. Ailleurs comme en Guinée, tous les grands hommes se battent pour l’indépendance et pour la démocratie. Ce sont les deux mamelles du combat en Guinée. Il y a la première génération qui s’est battue pour l’indépendance, il en fait partie, il y a la deuxième génération qui se bat pour la démocratie, il en fait aussi partie, voyez-vous ? C’est un homme exceptionnel qui fait partie de tous les combats guinéens.

Mamadou Taran Diallo, ministre de la Citoyenneté et de l’Unité nationale

Mamadou Taran Diallo, ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté : comme vous avez vu, conformément à nos traditions, Son excellence monsieur le président de la République est venu lui-même présenter les condoléances à l’occasion du décès du président de la coordination Haali Poular. Il vous souviendra que lorsqu’il était en séjour aux Etats-Unis, il avait déjà envoyé une délégation composée de sept (7) ministres. Mais en plus, comme dans ses habitudes et dans ses traditions dans les affaires sociales, lui-même il tient à renforcer. C’est dans ce cadre qu’il est venu là.

Et, vous avez entendu les mots, les messages de paix, de solidarité et d’unité qui ont été prononcés et par ceux qui accueillent, par la famille, par Son Excellence monsieur le président de la République, et les sages qui ont fait les bénédictions. Elhadj Saïkou Yaya, c’est le doyen, c’est la sagesse, c’est la culture, c’est l’intellectuel. Et, comme vous avez entendu, c’était le souci permanent d’unité et de paix pour la Guinée.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin