Camarade Django Cissé du RDA : « depuis 1984, les fêtes de l’indépendance sont sabotées »

La ville de Kindia a vibré hier, mercredi 02 Octobre 2019, au rythme de la célébration de la fête anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance nationale. Malgré une forte pluie qui s’est abattue sur la ville jusqu’à 11 heures, les populations se sont mobilisées à la place des martyres pour conférer à cette fête tout éclat.

Présent sur les lieux, le secrétaire fédéral du parti RDA, le Camarade Django Cissé, a tout de même déploré le manque d’engouement constaté ces dernières années autour de cette fête anniversaire, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Kindia.

Pour ce responsable politique qui est encore nostalgique des moments glorieux de la première République, ce « sabotage » a commencé après le coup d’Etat militaire perpétré par le CMRN (le comité militaire de redressement national) de Lansana Conté.

« Tout est parti du 03 avril 1984. Depuis lors, les fêtes-là ont été sabotées. Vous savez, l’ennemi était entré dans les rangs, parce que la Guinée est un pays noble. On avait la souveraineté, on avait tout. Le 2 octobre est une date de fierté pour le peuple guinéen ; car, c’est à cette date que nous avons été les premiers à dire NON à la domination française. Mais, c’est maintenant saboté dans le pays. Si vous avez vu l’anniversaire de la fête chinoise la fois dernière, ça veut dire quelque chose. Mais, pourquoi pas chez nous ici ? Tous les pays ont maintenu leurs écrans par rapport à l’indépendance, sauf la Guinée qui a abandonné ces fêtes depuis le 03 avril 1984 » a laissé entendre Camarade Django Cissé.

Parlant de l’ennemi dont il fait allusion, le secrétaire fédéral du parti RDA pointe du doigt « le colonisateur » français. « Les ennemis, je veux parler de l’impérialisme et ses valeurs, les colonisateurs. Il ne faut pas se cacher des termes. Là où on est comme ça, il faut dire la vérité à la nouvelle génération. Parce qu’on a dit NON, le colonisateur, la France, n’a pas du tout aimé ça. Pendant tout le temps, ils étaient avec nous, on a créé l’insécurité intérieure dans notre pays. C’est ce qui fait qu’alors l’impérialisme et ses valeurs ont eu le temps de prendre leur revanche le 3 avril pour nous abattre », a dénoncé le camarade Django Cissé.

Il est à noter que de nombreuses personnalités locales ont pris part à cette cérémonie solennelle organisée à la place des martyres.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS