Elhadj Sékhouna aux victimes de Souapiti : « je vais appeler la présidence, nous allons trouver une solution »

Le Kountigui de la Basse Guinée, Elhadj Sékhouna Soumah, a reçu hier, mercredi 02 octobre 2019, les membres de l’union pour la défense des sinistrés de Souapiti. Ces derniers sont allés expliquer au chef coutumier de la Basse Côte le calvaire que vivent les populations impactées par le projet de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti. La rencontre a eu lieu au domicile de l’autorité morale située à Tanènè Bouramayah, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Ils sont des centaines de personnes impactées par le projet Souapiti à avoir rendu visite à Elhadj Sékhouna Soumah, pour lui faire part de leurs préoccupations et solliciter son assistance en vue d’une solution favorable à leurs problèmes. Devant le chef coutumier de la Basse Côte, le porte-parole des sinistrés Me Oumar Aïssata Camara, a fait le point de la situation sur le terrain.

Me Oumar Aïssata Camara, porte-parole des déguerpis

« Nous avons constaté que le projet Souapiti est en train d’avancer à grands pas, selon ce que les responsables du projet sont en train de dire. Mais, il est en train d’avoir beaucoup plus de conséquences négatives sur nous. Il y a 80 villages qui sont concernés selon les dires des responsables du projet. Mais, parmi ces 80 villages, certains doivent être complètement inondés. Cela, sans compter les autres villages qui sont isolés. Nous avons constaté qu’il y a un total de 12 mille personnes qui sont concernées par ce problème. Les gens sont réinstallés dans certains villages dans des conditions inhumaines. Ils vivent dans une insécurité assez inquiétante. Parce qu’avec la fermeture récente des vannes du barrage, l’eau est en train d’inonder l’ensemble de ces villages. L’autre problème aussi est que les victimes du barrage n’ont pas été associées à ce projet. Vous êtes le Kountigui de la Basse Côte, on sait que vous êtes beaucoup écouté, donc nous vous prions de vous impliquer afin de trouver une solution à notre préoccupation », a-t-il sollicité.

Elhadj Sekhouna Soumah, Kountigui de la Basse Côte

En réponse, Elhadj Sékhouna Soumah s’est réjoui de la démarche des sinistrés. Il leur a promis de s’impliquer afin de tenter de trouver solutions à leurs problèmes. « Restez calmes, ne créez aucun problème, vous avez souhaité venir me voir et parler de vos difficultés. J’en suis fier. Moi aussi, je prends un engagement solennel devant de Dieu que je vais m’investir auprès du gouvernement afin de trouver une solution à vos préoccupations. Votre intervention n’a rien de politique, je vous en félicite. Vous avez reconnu les efforts du gouvernement par rapport à la réalisation de ce projet. Ce qui se passe sur le terrain, je suis certain que le président de la République n’est pas informé. Sinon, s’il en était informé, probablement il aurait vite trouvé une solution, parce qu’il est le président de tous les Guinéens.

Ce sont les personnes qui sont auprès du président de la République qui le trompent. Je suis convaincu que tout ce qui est mauvais, très souvent le président n’est pas informé, c’est son entourage qui en est souvent responsable. Les cadres guinéens n’aiment pas Alpha Condé, il faut qu’il sache qu’ils (ses proches) ne l’aiment pas. Le travail qui est en train d’être fait à Konkouré et qui cause un grave préjudice à nos concitoyens est anormal. Quand le courant vient, c’est bon pour tout le monde. Mais, est-ce une raison de fatiguer ceux qui ont permis la venue de ce courant ? On ne doit pas oublier les déguerpis du projet Souapiti, le gouvernement doit trouver une solution à leur problème. On doit trouver des sites adéquats pour les déguerpis de ce projet, on doit leur trouver des sites où ils peuvent vivre heureux puisqu’ils ont été forcés de quitter leurs villages », a-t-il déclaré.

En attendant, l’autorité morale de la Basse Guinée exhorte les sinistrés de Souapiti à la patience. « N’insultez personne, ne gâtez rien, ne manifestez pas puisque vous êtes déjà venus me voir. Laissez-moi faire ce que je dois faire, laissez-moi épuiser mes voies de recours. Vous êtes nombreux, en faisant du scandale, ça ne fera qu’empirer les choses. Essayons de résoudre pacifiquement ce problème. Après notre échange, je vais appeler la présidence, nous allons trouver une solution à vos problèmes. Sinon vous savez que quand le président veut lancer un projet comme celui de Souapiti, il fait tout pour prendre des dispositions utiles pour dédommager les victimes du projet. Mais comme je l’ai dit, ce sont ses proches, ceux qui sont chargés d’exécuter le projet sur le terrain qui trompent le président de la République.

Pour preuve, il y a un site où les déguerpis ont été envoyés, il y a certains ponts, les responsables du projet n’ont pas mis des fers, ils n’ont fait que mettre des bois, ensuite mettre du béton sur ces bois. Est-ce un bon travail ça ? Non. C’est du mauvais travail qui est fait sur le terrain. Est-ce que ceux qui font ces travaux sont des Guinéens ou des Chinois ? Ce sont des Guinéens parce que les Chinois-sont payés par les Guinéens. Vous avez été brimés. Mais, je vous promets que je trouverai une solution à vos problèmes », a assuré Elhadj Sékhouna Soumah.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS