Comme cela était attendu, les cours ont finalement repris ce lundi, 07 octobre 2019, dans les écoles de la commune urbaine de Boké. Mais, le rythme est loin encore de revenir à la normale en raison de la faible affluence des élèves, a constaté un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Après trois jours passés sans aller à l’école, les élèves de Boké commencent à reprendre le chemin des classes. Ce lundi, près de la moitié de l’effectif était présent à l’école primaire du centre. Ce qui a permis de démarrer les cours. « Nous avons effectivement repris les cours. Tous les maîtres programmés sont venus et ont donné leur cours conformément à l’emploi du temps préétabli. Mais les élèves étaient très peu. Seulement 48% de notre effectif était présent », explique Saïdouba Mamata Camara, le directeur de l’établissement.

Le constat est quasiment le même au groupe scolaire Franco-arabe Al Rahma. « Nous avons commencé les cours à tous les niveaux. Tous les professeurs qui étaient programmés sont venus et ont déjà donné leur premier cours. Mais, la plus grande partie des élèves ne sont pas venus », déplore le principal du collège Amadou Yombo Diallo.

Un constat que regrette aussi le délégué communal de l’enseignement élémentaire de Boké. Mamadou Dian Baldé appelle les parents d’élèves à prendre leurs responsabilités face à cette situation. « Aujourd’hui, la rentrée a été effective, mais elle est vraiment morose. Les enseignants sont venus mais les élèves ne sont pas là. Quand même les cours ont été donnés. Nous appelons donc les parents d’élèves à prendre leurs responsabilités. Ils faut qu’ils obligent les enfants à venir suivre les cours », estime le responsable éducatif.

Selon certains, le retard de la venue des élèves à l’école pourrait s’expliquer par les échecs enregistrés lors des examens nationaux de l’an dernier. Beaucoup de candidats ayant échoué n’auraient toujours pas le courage de reprendre le chemin des classes.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin