Communication politique : l’UFDG et l’UFR renforcent leurs bases

Engagées dans un bras de fer à l’issue complètement incertaine avec le pouvoir, les deux plus grandes formations politiques d’opposition de Guinée renforcent leurs capacités pour être plus efficaces. C’est dans ce cadre que plusieurs cadres et communicants de l’UFDG et de l’UFR viennent de suivre une session de formation portant sur la communication et le marketing politique. Organisés par la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté (FNF), ces travaux ont duré deux jours, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Daouda Seck, le directeur général adjoint de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté, le choix du thème de cette formation « ne s’est pas fait au hasard. Il découle du contexte social et politique de la Guinée miné par la volonté d’un régime et de son capitaine de vouloir s’agripper, de vouloir changer les règles du jeu à un an de l’élection présidentielle. Je suis convaincu que cet atelier a été utile et profitable à ceux qui ont participé », a-t-il déclaré.

Nadia Nahman, chef de cabinet du président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, au nom des participants, a salué cette initiative. « Au sortir de ce séminaire, on se sent suffisamment outillés pour appréhender sereinement les problématiques liées à la communication verbale et para-verbale à l’heure du numérique. L’approche adoptée par nos formateurs a permis de créer un cadre d’échange particulièrement dynamique, fructueux et productif. J’aimerais au sortir de ce séminaire retenir un seul mot, un mot sur lequel nous avons beaucoup insisté tout au long de ce séminaire, c’est celui de solidarité. Puisse ce principe de solidarité puisse servir de sentinelle qui éclairera notre action dans l’unité », a souhaité l’opposante.

Présent à la cérémonie de clôture de cette formation, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a invité les bénéficiaires à faire bon usage des connaissances acquises pour le bien de leurs partis et du pays tout entier.

« Je voudrais tenter de reclasser le rôle crucial que peut revêtir la communication dans un contexte de tension politique comme celui que connait la Guinée. La communication peut aggraver cette tension, comme elle peut contribuer à la résoudre. Il faut justement craindre que le pouvoir actuel dans sa désespérance de ne pas pouvoir imposer à notre peuple cette relique de 3ème mandat ne développe une communication qui s’applique sur la politique de la terre brulée. Je vous exhorte à la vigilance d’une part pour combattre toute communication porteuse de haine et de désunion nationale, et d’autre part pour promouvoir une communication positive, responsable de renforcement de notre cohésion nationale sur la base des valeurs libérales », a lancé Cellou Dalein Diallo.

A rappeler que l’UFDG et l’UFR sont tous les deux membres du Réseau Libéral Africain (RLA), affilié à l’internationale libérale.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 00224 623 532 504

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS