Conakry : les guérisseurs traditionnels accusent les autorités du détournement de plus de 2 milliards

« Dans les deux milliards et quelques, le ministère devait donner 529 millions de francs guinéens à la coordination Ebola pour la formation des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée. Nous n’avons bénéficié d’aucune formation ; car, Dr Sakoba Keita, Fodé Tass Sylla et autres ont mangé notre argent. Le reste du montant qui devait servir à la construction de notre hôpital a été aussi détourné par le ministre Naman Keita, Dr Younoussa Ballo, secrétaire général du ministère de la santé à l’époque, Moussa Doumbouya (savant noir), Elhadj Nouhan Kaba, et Ernest Kpakilé Gamy qui est décédé »

La Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FEGAGTH) se dit victime de détournement d’importantes sommes d’argent par les autorités sanitaires. La structure accuse l’ancien ministre de la santé, Naman Kéita du détournement de la somme de 2 milliards 673 millions 177 mille 150 FG. Elle réclame également aux dirigeants actuels du ministère de la santé le montant de 2700 dollars US octroyée par l’Organisation Mondiale de la Santé. L’annonce en a été faite ce lundi, 07 octobre 2019, à travers une conférence que la structure a organisée à la maison de la presse de Conakry, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Depuis un certain temps, le torchon brûle entre La Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FEGAGTH) et le ministère de la santé. La structure accuse le département en charge de la santé d’avoir détourné des fonds qui étaient destinés à la construction d’un hôpital de la médecine traditionnelle et à la formation des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée. La FEGAGTH ajoute également qu’elle ne bénéficie pas depuis 2011 de la subvention annuelle que l’Organisation Mondiale de la Santé octroie aux guérisseurs traditionnels par l’entremise du ministère dans le cadre de la célébration d’une journée mondiale.

Selon nos informations, c’est pendant la transition, dirigée par le Général Sékouba Konaté que la FEGAGTH avait bénéficié de la part de l’Etat d’un montant de 2 milliards 673 millions 177 mille 150 francs guinéens. Pour Mamady Daman Traoré, « aucun membre de la Fédération n’a vu la couleur de l’argent. Dans les deux milliards et quelques, le ministère devait donner 529 millions de francs guinéens à la coordination Ebola pour la formation des guérisseurs traditionnels et herboristes de Guinée. Nous n’avons bénéficié d’aucune formation ; car, Dr Sakoba Keita, Fodé Tass Sylla et autres ont mangé notre argent. Le reste du montant qui devait servir à la construction de notre hôpital a été aussi détourné par le ministre Naman Keita, Dr Younoussa Ballo, secrétaire général du ministère de la santé à l’époque, Moussa Doumbouya (savant noir), Elhadj Nouhan Kaba, et Ernest Kpakilé Gamy qui est décédé ».

Mamady Daman Traoré, Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboriste

En outre, Mamady Daman Traoré, président de la FEGAGTH a rappelé que depuis 2011, sa structure n’a jamais perçu le montant que l’OMS leur octroie à travers le ministère de la Santé. « Chaque année, l’OMS donne au ministère 2 700 dollars US pour nous qui sommes les guérisseurs traditionnels et herboristes. Le montant dont je vous parle peut varier d’une année à une autre. Mais depuis 2011, nous n’avons jamais touché ce montant qui est versé annuellement dans le cadre d’une célébration. C’est le ministère qui détourne notre argent », a fait savoir Mamady Daman Traoré.

Enfin, Mamady Daman Traoré interpelle le président Alpha Condé pour qu’il s’implique dans l’amélioration de leurs conditions car, regrette-t-il, « nous ne recevons rien de la part du ministère, on n’a pas d’hôpital destiné aux guérisseurs traditionnels et herboristes et nous ne bénéficions pas de formation ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS