La situation se complique davantage pour les usagers de la route Kindia-Télimélé. En plus du mauvais état de la route, les personnes désireuses de voyager entre ces deux préfectures doivent désormais payer plus d’argent. Et, pour cause, le transport a été revu à la hausse hier, mardi 08 octobre 2019, par le syndicat des transporteurs qui roulent sur ce tronçon. Ce changement est intervenu à cause de l’inondation du pont qui relie Kindia à Télimélé, au niveau de Konkouré, a appris Guineematin.com du syndicat de Kindia.

Cette augmentation du prix du transport était prévisible depuis l’annonce (le 24 septembre dernier) de la fermeture de la route habituelle Kindia-Télimélé. Déjà, cette annonce de la « direction du projet Souapiti » avait soulevé des inquiétudes chez les transporteurs qui dénonçaient l’état piteux de la « nouvelle route » qui leur a été indiquée. Certains chauffeurs avaient même menacé de garer leurs véhicules « si le gouvernement ne réhabilite pas cette route qui part de Ségueyah (Kindia) à Kambayah (Télimélé).

Face à ces inquiétudes, le syndicat des transporteurs de la ligne de Télimélé à Kindia avait clairement annoncé que le transport allait augmenter « si les chauffeurs acceptent de rouler sur la nouvelle route ». Et, ce mardi, le transport a connu une hausse de dix mille francs guinéens (10 000 GNF) sur ce tronçon. Désormais, au lieu de 70 mille francs guinéens, les personnes désireuses de voyager entre Kindia et Télimélé (ou inversement) vont débourser 80 mille francs guinéens pour un aller simple. Et, pour cause, l’ancienne route (jusqu’à pratiquée malgré sa fermeture) n’est plus praticable. Le pont de Konkouré (qui relie les préfectures de Kindia et Télimélé) est immergé depuis le début de cette semaine.

Boubacar Sidy Barry, responsable du syndicat des transports de la ligne de Télimélé à Kindia

« Actuellement, il est impossible de traverser le pont de Konkouré. Les chauffeurs empruntent l’ancienne route jusqu’à Barayah, ils dévient par Khatia pour finalement aboutir à la nouvelle route qui mène au BAC (sur le fleuve Kakrima). Et, beaucoup d’entre eux passent la nuit là-bas pour attendre le BAC… Donc, comme ce n’est plus le même itinéraire, les chauffeurs ont dit qu’il faut augmenter le prix du transport. Avant, c’était 70 mille francs ; mais, on vient d’ajouter 10 mille francs. C’est ce qui fait que le transport est monté à 80 mille francs depuis hier, mardi », a indiqué Boubacar Sidy Barry, responsable du syndicat des transports de la ligne de Télimélé à Kindia.

Joint au téléphone par Guineematin.com, Alphadjo Diallo, le secrétaire à l’organisation du syndicat des transporteurs de la sous-préfecture de Kollet, assure qu’aucun véhicule n’a franchi le pont de Konkouré depuis mardi, après-midi.

« Le pont est inondé depuis lundi soir. Mais, comme le courant d’eau n’était pas fort, certains véhicules ont traversé. Hier (mardi), avant 15 heures, quand un véhicule arrivait au niveau du pont, le chauffeur coupait le moteur. Et, ce sont les passagers qui poussaient le véhicule pour qu’il traverse. Mais, à partir de 15 heures, aucun chauffeur n’a osé s’aventurer sur ce pont. Le niveau d’eau a considérablement augmenté. Moi, j’ai un mètre 80 centimes. Et, l’eau m’arrive jusqu’aux genoux. Ce mercredi matin, on a voulu évacuer une femme qui était sur le point d’accoucher. Mais, on n’a pas pu ; parce que le pont est infranchissable », a expliqué maitre Alphadjo Diallo.

A rappeler que depuis la fermeture des vannes du barrage hydroélectrique de Souapiti, le volume d’eau augmente sans cesse au niveau du fleuve Konkouré. Des eaux qui entraînent des inondations qui engloutissent actuellement des concessions entières à Konkouré, un district relevant de la sous-préfecture de Kollet, dans la préfecture de Télimélé.

Enfin, précisons que les passagers en provenance de Conakry ont deux possibilités avec la fermeture de l’ancienne voie (Kindia-Télimélé) : passer par Souapiti ou suivre ce nouveau tracé à partir de Kindia.

Mamadou Baïlo Keïta et Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin