Lamarana Bah, coordinateur régional du FNDC à Boké

« Les jeunes de Boké sont des chômeurs, on n’a pas le courant et nos infrastructures sociales sont mal entretenues. Il y a 14 sociétés minières implantées ici, mais les fils de Boké ne profitent de rien. Il faut que Alpha Condé quitte le pouvoir en 2020 et c’est non négociable ». Tels sont les propos de Lamarana Bah, le coordinateur régional du FNDC à Boké. Il l’a dit ce mercredi 09 octobre 2019, à l’occasion d’un entretien avec un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cet opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé promet que Boké va répondre effectivement lundi prochain à l’appel à manifester lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution. « Nos militants sont prêts. Nous on n’a pas besoin d’aller chercher quelqu’un, la grande majorité des guinéens sont contre le changement de la constitution, car cela va donner forcément un troisième mandat à monsieur Alpha Condé. Et nous voulons la démocratie et l’alternance, pas la dictature ni la monarchie », soutient-il.

Le gouvernement a déjà annoncé que les manifestations appelées par le FNDC ne seront pas autorisées. Ce qui laisse présager d’éventuelles violences. Mais, cela ne décourage pas Lamarana Bah et son groupe. « On n’a pas peur des forces de l’ordre. Car ce sont nos frères. Ils ont leurs frères et leurs fils parmi nous. Alors, s’ils sont prêts à assassiner leurs parents, ils n’ont qu’à le faire. Mais, sachez que si ça arrive, c’est Alpha Condé qui sera le responsable. En tout cas, nous manifesterons le lundi, même si les forces de l’ordre vont nous marcher dessus », a dit le coordinateur du FNDC à Boké.

De Boké, Abdourahmane N’diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin