A l’instar des précédentes éditions, nos compatriotes vivants en France ont massivement pris part aux festivités marquant le 61ième anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance. Pour marquer l’évènement de toute sa noblesse et sa grandeur, l’Ambassade de Guinée en France n’a pas lésiné sur les moyens. C’est ainsi qu’elle s’est attachée des services du très chic Pavillon Royal situé dans le quartier huppé du 16ième arrondissement de Paris.

L’évènement fût avant tout rehaussé de la présence très remarquée du Ministre Guinéen des Affaires Etrangères, monsieur Mamadi Touré, une première depuis l’accréditation de notre Ambassade dans l’Hexagone. En provenance de New-York où il avait pris part à l’Assemblée Générale des Nations Unies, le patron de la Diplomatie Guinéenne a fait halte à Paris pour prendre part à ces festivités. « Cette présence du Ministre est un signe éloquent de l’excellence des relations entre lui et l’Ambassadeur Amara Camara. Les deux se connaissent depuis leur jeune âge », murmure-t-on du côté de la rue Faisanderie.

Parmi les autres convives, on notait la présence des représentants de l’Etat Français et des Institutions internationales dont le siège est en France, également de nombreux Ambassadeurs des pays amis de la Guinée accrédités en France. On notait aussi la présence de nombreux responsables associatifs guinéens et d’autres anonymes. C’est dans une salle pleine à craquer que le Ministre Mamadi Touré et les Ambassadeurs amis de la Guinée ont été chaleureusement accueillis et installés par l’Ambassadeur de Guinée en France entouré de ses principaux collaborateurs.

Après les salamalec d’usage, c’est le patron de l’Ambassade qui a pris la parole. L’enfant de Kankan a, dans son discours, souhaité la bienvenue aux invités avant de retracer l’histoire de la Coopération bilatérale entre la France et la Guinée, de 1958 à nos jours. Pour l’ancien haut cadre de l’UNESCO, les relations entre la France et la Guinée sont excellentes. Il a pris des exemples concrets pour illustrer ses propos dont celui de la hausse de l’enveloppe de l’aide bilatérale. « Je me réjouis du soutien concret de la France et du soutien personnel du président de la République française en portant son aide bilatérale à la Guinée à un niveau jusque-là inégalé (de 350 millions d’euros à 501 millions d’euros) » se félicitera monsieur Camara. Au cours de cette prise de parole ponctuée d’applaudissements de l’auditoire, l’Ambassadeur a demandé l’aide de chacun et tous pour lutter contre l’immigration clandestine des jeunes mineurs qui ternit l’image de notre pays. Il a également exhorté nos compatriotes aux respects scrupuleux des lois de la République française, condition sine qua non d’une intégration réussie dans le pays d’accueil, en l’occurrence la France.

Pour sa part, le patron de la diplomatie guinéenne a mis l’accent sur les valeurs historiques dont notre pays a été pionnier au lendemain de notre indépendance. Mamadi Touré a vivement souhaité que la Guinée retrouve cette place qui nous honorait sur le plan culturel, économique et historique.

Après les discours, la fête s’est poursuivie autour du cocktail offert par l’Ambassade. C’était le moment d’échanges et de prise de connaissances entre les invités.

L’évènement fût aussi marqué par la brillante prestation de plusieurs vedettes de la musique guinéenne dont Doura Barry et Mory Kanté. C’est dans cette ambiance festive que la fête s’est poursuivie jusque tard dans la soirée.

Malgré le tohu-bohu de la classe politique guinéenne autour de l’épineuse question sur une nouvelle constitution, aucune altercation à caractère politique, ethnique et religieuse n’a eu lieu durant ces festivités du 61ième anniversaire de notre indépendance. Pourtant, parmi les invités, on notait la présence de nombreux responsables politiques, aussi bien de la mouvance que de l’opposition. Comme quoi, les Guinéens peuvent mettre leurs différences de côté, le temps de la fête nationale. Et, nos compatriotes vivants en France se sont donné rendez-vous au 02 Octobre 2020 dans l’espoir que la Guinée sera plus forte et plus unie.

De paris (France), Alpha Oumar DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin