Au moment où la tension monte d’un cran entre opposants et promoteurs de la nouvelle Constitution, Elhadj Mamadou Saliou Camara, premier imam de la mosquée Fayçal, a lancé un message fort au président Alpha Condé et au Premier ministre, Kassory Fofana. Le responsable religieux invite les deux hommes à ne pas céder à la violence et à préserver leur honneur. Il l’a dit à l’occasion d’un entretien avec Dr Ibrahima Sakho, président du parti Changement, Progrès et Unité pour la Guinée (CPUG), dans la journée de ce vendredi 11 octobre 2019.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, le décryptage !

« J’étais avec le président hier, on a fait deux heures du temps. Lorsqu’on était assis, je lui ai dit de ne pas accepter la guerre. Ce n’est pas bon. Fais tout ce que tu peux, mais de ne pas répondre à l’opposition pour la guerre. Barre la route devant la guerre. En Afrique et dans le reste du monde, tout le monde cherche deux choses : l’honneur et le bonheur. Mais ici en Guinée, on ne cherche que le bonheur. Quand je suis imam aujourd’hui, l’argent vient de la part de l’opposition et du gouvernement. Ça, c’est mon bonheur qui consiste à construire des maisons pour mes enfants et j’oublie mon histoire derrière moi. Moi, je suis âgé de plus de 80 ans, je vais faire quoi avec l’argent ? Zéro ! Je vais faire quoi avec les femmes ?

Hier, j’ai invité le Premier ministre et il est venu. Je lui ai dit les mêmes mots. Il ne faut pas aider quelqu’un contre ton honneur. Moi, je défends l’honneur. Le Prophète Mohamed ne vit plus ça fait plus de 1 400 et quelques années, mais son honneur reste. Pendant la colonisation française, la Guinée était préfecture, le Sénégal était gouvernorat, la France capitale, et Kindia était un cercle. De Gaulle est passé, mais la France est restée. L’honneur de De Gaulle est là. Nous, c’est le bonheur seulement qu’on cherche pour dire qu’il a construit tel nombre de maisons. C’est quoi ça ? Ici, tu ne vois jamais un fonctionnaire qui dit si c’est comme ça je démissionne. Jamais ! Tu peux nommer aujourd’hui Elhadj Mamadou Saliou Camara comme ministre de l’Elevage, c’est moi qui vais dire au président que tu m’as trahi. On a combattu ensemble, pourquoi tu me mets ici ? C’est parce que ce n’est pas le travail qu’il veut… ».

Propos recueillis par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin