Dr Ibrahima Sakho, président du parti CPUG (Changement, Progrès et Unité pour la Guinée) a été reçu ce vendredi, 11 octobre 2019, par le premier imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry. Elhadj Mamadou Saliou Camara et Dr Sakho ont parlé de la préservation de la paix dans notre pays au moment où la tension est perceptible entre opposants et promoteurs de la nouvelle constitution, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon Dr Ibrahima Sakho, c’est depuis l’étranger qu’il a été fasciné par les messages de paix et le franc-parler du premier imam de la grande mosquée Fayçal. Profitant de son séjour en Guinée, le président du parti CPUG a échangé avec Elhadj Mamadou Saliou Camara au tour des questions d’intérêt national, et plus particulièrement, de la préservation de la paix. « Je suis venu le voir parce que je sais que c’est un homme de vérité, c’est un homme qui aime la Guinée et c’est un homme qui voudrait qu’il y ait la paix dans notre pays. C’est un homme comme moi en réalité, parce quand vous reprenez bien ce que ça veut dire CPUG : Changement, Progrès, Unité pour la Guinée, cela a tout son sens. En somme, ce qui m’a amené ici, c’est qu’il lance un appel aux hommes politiques guinéens, à la population guinéenne à ne pas céder à la violence. Parce que la violence est un élément qui n’arrange personne. Nos concitoyens aujourd’hui n’ont pas d’eau, pas d’électricité et nous n’avons pas de système d’éducation à la hauteur de ce que nous espérons. Si en plus de ça nous devons mettre des manifestations violentes pour détruire le peu qu’on a, je pense que nous ne devons pas l’accepter. C’est pourquoi je suis venu voir le premier imam de notre pays, lui demander à ce qu’il fasse cet appel à l’ensemble des hommes politiques pour que règne la paix dans notre pays », a-t-il expliqué.

Très ému par cette visite et par le contenu du message de Dr Sakho, Elhadj Mamadou Saliou Camara a fait savoir qu’ils sont désormais de bons amis. « C’est mon ami dès aujourd’hui, parce que je ne le connaissais pas avant. Monsieur Sakho me connaissait, car il a dit qu’il m’écoutait durant des années. C’est cette confiance qui l’a fait venir auprès de moi. Alors, je le prends aujourd’hui comme un fils, comme un frère, comme un ami. Tant qu’il aime la Guinée, tant qu’il travaille pour l’honneur de la Guinée, il sera mon ami. Je suis très content de le connaitre aujourd’hui et je suis avec tous les gens qui aiment la Guinée », a-t-il laissé entendre.

Poursuivant, Elhadj Mamadou Saliou Camara, connu pour ses messages de paix et d’unité nationale, a lancé un appel aux gouvernants : « je suis connu ici comme un guinéen qui n’a pas de parole seulement. J’aime mon pays, j’aime le peuple de Guinée et je suis guinéen. Avant d’être Soussou, je suis guinéen, je suis Malinké, Peulh et Forestier. Je respecte mon pays comme je respecte ma religion. Je compte sur ma religion pour me sauver demain devant le créateur. Je fais confiance à mon pays pour me faire sortir de l’obscurité, de la pauvreté et de l’ethnocentrisme. J’appelle humblement tous ceux qui sont là pour gouverner ce pays-là, aujourd’hui le pays est dans vos mains et je vous le confie. Je vous demande de sauver la Guinée, l’honneur et la souveraineté de la Guinée. C’est Dieu seul qui sait qui sera un jour président de ce pays-là. J’implore Dieu de choisir des hommes droits, des hommes patriotes, des hommes qui aiment la vérité et qui aiment le développement de ce pays-là. Je condamne fermement toute sorte de violence dans les paroles et dans les actes. La violence n’arrange rien », conseille-t-il.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin