C’est un Cellou Dalein Diallo plus que déterminé qui vient de tenir un discours musclé à l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, ce samedi, 12 octobre 2019. Le principal opposant guinéen a d’abord annoncé l’arrestation de certains leaders du FNDC dont le coordinateur national, Abdourahmane Sano, par le régime Alpha Condé qui tient à garder le pouvoir après ses deux mandats.

Cellou Dalein Diallo a exigé la libération des leaders du Front national pour la défense de la constitution et réitéré sa détermination à continuer son combat démocratique pour l’avènement d’un Etat de droit en République de Guinée. Pour l’opposant, cet objectif doit être poursuivi par ses militants avec ou sans lui…

Selon le président de l’UFDG, ses sources indiquent que si des arrestations sont planifiées et est en train d’être exécutées contre les leaders du FNDC, c’est autre chose qui aurait été prévue pour lui et le président de l’UFR. « Il paraît que l’objectif du pouvoir n’est pas de nous arrêter. Mais, de nous éliminer, Sidya et moi », dit-il, tout en demandant à ses militants de ne pas reculer pour autant.

« Si vous apprenez que nous sommes en prison ou assassinés, continuez la lutte ! », a-t-il lancé, comme ultime instruction. Applaudi par une foule surchauffée, le chef de file de l’opposition guinéenne a demandé à ses militants de sortir massivement dans la rue à partir du lundi prochain pour exiger au président Alpha Condé de respecter la Constitution guinéenne et se plier aux règles de la démocratie dont le principe sacré est l’alternance au pouvoir.

A suivre !

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin