Kourouma Ramatoulaye Camara, Cheffe de cabinet du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes

Les volontaires Français évoluant dans des divers domaines en Guinée ont célébré le dixième anniversaire de France Volontaire ce vendredi, 11 octobre 2019, à Conakry. C’est le Centre Culturel Franco-Guinéen (CCFG), qui a servi de cadre à cette cérémonie, présidée par l’ambassadeur de France en Guinée, Jean Marc Grosgurin, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette fête a connu la présence des représentants des structures nationales et internationales de volontariat en Guinée, des représentants du Système des Nations Unies, des structures d’accueil de volontaires, etc.

SE. Jean Marc Grosgurin, ambassadeur de France en Guinée

Dans son discours, l’ambassadeur de France en Guinée, Jean Marc Grosgurin, dira que le Volontariat Français évolue dans 55 pays. « France Volontaires regroupe près de 40 associations et fondations de quatre ministères différents : ministère des Affaires Etrangères, de l’Education, de l’Agriculture, du ministère du Commerce, aussi les coopérations de développement, Agence Française de Développement (AFD) et plus de 10 collectivités territoriales sont engagées à des degrés divers dans cette démarche. Le Volontariat Français est représenté dans 55 pays dans le monde avec plus de 15 000 volontaires qui remplissent des missions de coopérations de développement ».

Au delà de ces chiffres, dit monsieur Grosgurin, le volontariat participe à la construction d’une citoyenneté active et contribue à l’appropriation par les citoyens des enjeux de défis du développement durable. «Le volontaire travaille au renforcement de la cohésion sociale. Il offre ainsi un signe d’espace d’épanouissement individuel et collectif, il contribue au développement des sociétés plus fortes et dynamiques ».

Par ailleurs, l’ambassadeur de France en Guinée a laissé entendre que dans les prochaines années, la Guinée demeurera une destination privilégiée du Volontariat Français. « Cette journée d’anniversaire que nous célébrons est une occasion d’échange sur le devenir du volontariat. Comment faire évoluer le concept de volontariat ? Comment l’adapter aux enjeux de demain ? Comment contribuer au développement d’un volontariat sud-sud ? Durant les prochaines années, la Guinée demeurera une destination privilégiée du Volontariat Français… »

Ismaëla Diagne, secrétaire général de France Volontaires en Guinée

Le secrétaire général de France Volontaires en Guinée, Ismaëla Diagne, a souligné dans son intervention qu’il y a des défis énormes qui justifient cet engagement au volontariat. « Ce défi, il se pose à nous tous. Qu’on soit autorité publique, organisme de coopération, organisme de volontariat, il s’agit de répondre aux défis de la quantité. Comment on y répond ? Il faut qu’on travaille tous collectivement pour qu’on puisse mettre des dispositifs robustes dans le pays qui permet de déployer le maximum de jeunes et les mettre dans les situations d’engagement avec des missions de qualité. Il faut que les partenaires accompagnent cet effort, ce mouvement, parce qu’il y a une vraie demande au niveau nationale. Le deuxième défi, c’est le défi de la qualité. Il ne faut pas simplement faire le quantitatif et le nombre, il faut que les missionnaires permettent aux jeunes aussi de se réaliser professionnellement. Pour qu’à la fin de leur parcours, qu’ils puissent se réinstaller et réinvestir leur savoir faire au service de leur pays » a-t-il laissé entendre.

De son côté, madame Kourouma Ramatoulaye Camara, Cheffe de cabinet du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a fait savoir que le volontariat occupe aujourd’hui une place importante en Guinée. « Le volontariat occupe aujourd’hui une place importante dans le processus de développement de la Guinée où un grand nombre de volontaires sont sur le terrain et ils interviennent dans des divers domaines auprès des communautés et dans diverses structures. En 2019, nous comptons 584 volontaires nationaux, avec l’agence nationale de volontariat jeunesse, et 17 153 avec la Croix Rouge guinéenne, 170 Peace Corps américains, 141 volontaires Français et 86 volontaires des Nations Unies. C’est en 2018 que le gouvernement guinéen a reconnu la contribution des volontaires dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable », a-t-elle précisé.

Telngar Rassembeye, représentant national de France Volontaires en Guinée

Pour sa part, Telngar Rassembeye, représentant national de France Volontaires en Guinée, a énuméré les secteurs dans lesquels les volontaires évoluent. « Nous évoluons dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’agroforesterie, de l’environnement, de la santé, la sécurité alimentaire, etc. »

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin