Après l’arrestation des six leaders du FNDC (Abdourahmane Sano, Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Abdoulaye Oumou Sow, Baïlo (Destin en Main) et Bill de Sam), hier, samedi 12 octobre 2019, l’USTG a publié une déclaration ce dimanche pour exiger leur libération et menacer de réagir au cas ou leur détention se prolongerait…

DÉCLARATION USTG 13 Oct 2019

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin