Désigné par le conseil d’administration d’EDG comme directeur général par intérim de la société, l’ingénieur Bangaly Konaté a pris officiellement service hier, samedi 12 octobre 2019. Il remplace le Français Abdendi Attou qui était jusque-là directeur général de l’Electricité de Guinée. Juste après la cérémonie de passation de service qui s’est déroulée dans les locaux de l’entreprise, le nouveau patron d’EDG a réagi au micro d’un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

« J’ai un sentiment de satisfaction. Mais, le grand mérite revient à
monsieur le président de la République, le professeur Alpha Condé qui a eu l’initiative de me porter confiance à la tête d’une entreprise aussi stratégique pour la Guinée. Donc, c’est à ce titre que nous avons la lourde responsabilité de mener à bien la barque d’EDG. Vous savez, l’électricité, c’est une contrainte au développement, c’est un secteur transversale. Ça touche toute la population au même moment. Donc l’enjeu est important. Et avec l’appui de tous les travailleurs de EDG, nous essayerons de mériter cette confiance », a-t-il déclaré.

Présent à la rencontre, Elhadj Bah Ousmane, ministre conseiller du président de la République et président du conseil d’administration d’EDG, est revenu sur le contexte dans lequel se trouve aujourd’hui la société de la gestion du courant électrique en Guinée. « Il y avait un contrat de gestion qui avait été conclu avec le groupe Véolia pour une période de 4 ans pour mettre certains outils de gestion en place ; procéder à la formation et au renforcement des capacités du personnel d’exploitation ; et également sur la base des investissements déployés par le gouvernement de la Guinée, améliorer la désserte pour la population guinéenne. Au jour d’aujourd’hui donc, le contrat de gestion est arrivé à expiration, l’ancienne gouvernance s’est arrêtée et laisse place à la gouvernance qui se caractérise par la mise en place d’un conseil d’administration et la nomination d’un directeur général. Etant donné qu’il y a un certain nombre de formalités à mener, nous avons au niveau du conseil d’administration, jugé utile pour qu’il puisse expédier très rapidement les affaires l’entreprise, désigné ce directeur général par intérim en attendant qu’un titulaire soit nommé au poste », a-t-il expliqué.

Le président de l’UPR en a profité aussi pour évoquer quelques défis du secteur. « Les défis sont nombreux en ce qui concerne ce secteur. C’est un secteur de service public. L’économie, le développement du pays, reposent essentiellement sur la fourniture en qualité et en quantité de l’énergie électrique. C’est ce à quoi le gouvernement s’est attelé, c’est ce à quoi il continuera à s’atteler dans la mesure où il y a également de gros investissements qui sont prévus dans le secteur », a laissé entendre le président du CA d’EDG.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin