L’année scolaire démarre mal pour l’école primaire Franco-arabe Nouria située au quartier Dalako dans la commune urbaine de Kankan. A peine entamés, les cours sont perturbés par une inondation de la cour de l’établissement, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Ces derniers jours, de fortes pluies s’abattent sur la ville de Kankan. Elles provoquent l’inondation des rues et autres endroits publics de plusieurs quartiers situés en périphérie du centre-ville. C’est ainsi que la cour de l’école primaire Franco-arabe Nouria a été envahie par une quantité importante d’eaux stagnantes. Ce qui rend difficile l’accès des salles de classe.

A cause de cette inondation, les élèves de la première année n’ont toujours pas pu reprendre les cours. Les responsables de l’école disent ne pas vouloir prendre le risque d’envoyer les tout-petits traverser ces eaux pour aller en classe. Le jeudi dernier d’ailleurs, il n’y a pas du tout eu cours dans cette école.

Elhadj Sékou Kaba, le directeur de l’établissement scolaire avait dû libérer tous les élèves ce jour-là. « Les élèves et les enseignants étaient là. Mais, à cause de l’inondation qui frappe notre établissement, j’ai été obligé de les libérer. Vu la quantité de l’eau, je ne peux pas prendre le risque de garder les élèves », a dit le directeur.

Face à cette situation, ce responsable de l’école primaire Franco-arabe Nouria de Kankan appelle à l’aide pour libérer la cour de l’établissement des eaux stagnantes. « Je sollicite de l’aide auprès de tout le monde : les parents d’élèves, les autorités, les personnes de bonne volonté. Tout ce que les gens peuvent faire, qu’ils le fassent pour nous car c’est impossible d’étudier dans l’inondation », a lancé Elhadj Sékou Kaba.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin