La manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre un troisième mandat du président Alpha Condé paralyse la ville de Conakry ce lundi, 14 octobre 2019. Sur la route le Prince, entre ENCO 5, Cosa, Koloma, Bambéto et Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, il n’y a pas de circulation et les boutiques et magasins sont fermés.

C’est le même constat sur l’Axe Lambandji, Kipé, Taouyah et sur l’autoroute Fidèle Castro de Conakry où un reporter de Guineematin.com rapporte des échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre.

Pour cette première journée de la série de manifestations projetées par le FNDC, destinée à barrer le projet de changement de la constitution, les activités sont au ralenti sur la route Le Prince. Du carrefour ENCO 5 à Hamdallaye, une zone réputée chaude, la rue est désertée alors que boutiques et magasins sont fermés.

Sur certaines parties de la route, entre ENCO 5 et Cosa, on peut remarquer des écritures dénonçant le projet de nouvelle constitution : Amoulanfé ! Non au 3ème mandat.

A Koloma marché, certains étalagistes qui bravaient les violences par le passé ont préféré ne pas prendre de risques. Toutefois, une poignée de femmes vendeuses de condiments offrent leurs marchandises à des clients qui tardent à se présenter.

A rappeler que deux personnes ont été blessées par balles à Wanindra. Ils ont été conduits d’urgence dans une clinique de la zone. Pour leur part, les leaders de l’UFDG et de l’UFR sont confinés chez eux par des agents des forces de sécurité.

À suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin