Après Abdourahmane Sano, Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Abdoulaye Oumou Sow, Baïlo Diallo, Bill de Sam (samedi), Badra Koné et plusieurs autres responsables du FNDC (dimanche), c’est l’artiste Elie Kamano qui a été arrêté dans la journée de ce lundi, 14 octobre 2019.

Selon un reporter de Guineematin.com posté dans la zone de la Tannerie (commune de Matoto), l’artiste quittait la Tannerie pour remonter vers Cosa lorsqu’il a été interpellé par des agents de la CMIS (compagnie mobile d’intervention et de sécurité). Ces agents qui étaient dans un pic-up de couleur blanche ont embarqué Elie Kamano et démarré en trombe pour s’engager sur l’autoroute Fidel Castro.

A rappeler que l’artiste guinéen, très engagé et populaire, avait commencé à attirer des fans et des journalistes qui ont ainsi suivi cette arrestation aux environs de 12 heures.

Les Guinéens ont entamé ce lundi des manifestations pacifiques contre la volonté du président Alpha Condé de garder le pouvoir après la fin de son deuxième et dernier mandat.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin