Pour la deuxième journée consécutive, des milliers de personnes ont manifesté ce mardi, 15 octobre 2019, dans les rues de Labé à l’appel du FNDC. Les manifestants ont emprunté le même itinéraire qu’hier, protestant contre le projet de 3ème mandat du président Alpha Condé, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

Tout comme dans la journée du lundi, une véritable marée humaine est descendue ce mardi dans les rues de la ville de Labé. Les manifestants ont défilé sur plusieurs kilomètres avec des slogans hostiles au projet de changement de la Constitution qui devrait permettre au président Alpha Condé de briguer un 3ème mandat. Prenant la parole, le député uninominal de Labé, l’honorable Mamadou Cellou Baldé a félicité et encouragé les habitants de Labé pour leur forte mobilisation.

« C’est une satisfaction totale qui m’anime, parce ce que pour la deuxième journée consécutive, la population de Labé est sortie comme un seul homme. Comme vous êtes en train de le voir, la marche d’hier n’a pas faiblit, c’est ce qui continue. Toutes les forces vives de la nation sont là pour répondre à l’appel du FNDC. Le peuple souverain de Guinée est en train de retrouver sa souveraineté. Qu’Alpha Condé l’entende de bonne oreille et qu’il prenne les dispositions qui s’imposent en pareilles circonstances. Appeler à un nouvel dialogue est une insulte à la mémoire des personnes qui sont tombées sous les balles hier.

Alpha Condé sait ce qu’il doit faire. En cinq minutes, qu’il passe à la télévision pour dire qu’il renonce à un troisième mandat, qu’il renonce à une nouvelle constitution, qu’il renonce aux élections législatives le 28 décembre, qu’il libère tous les détenus arrêtés sous le label du FNDC dans tout le pays, qu’il installe les bureaux des quartiers et des districts. Le combat est loin de finir, rendez-vous demain encore chers citoyens de Labé pour continuer la manifestation », a lancé le député de Labé.

Cette manifestation s’est déroulée sans incidents et les manifestants se sont dispersés dans le calme. Dans la ville, toutes les activités restent à l’arrêt. Les écoles, les banques primaires, les commerces et plusieurs autres sont fermés. Au grand marché de la ville, un responsable trouvé sur place explique que la fermeture des lieux est due à l’insécurité qui prévaut à l’occasion des manifestations de rue. Car, dit-il, des loubards profitent souvent de la situation pour semer le désordre, cambrioler des magasins et s’emparer des biens des commerçants. Certains commerçants sont assis d’ailleurs devant leurs boutiques pour veiller au grain. Quelques étalagistes et les vendeuses de condiments ont pu tout de même faire leur petit commerce ce mardi.

Des pneus sont également brûlés à plusieurs endroits de la ville pour empêcher la circulation.

Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin