« Monsieur le président, des hommes cagoulés, ayant des armes de guerre, nous ont kidnappés et envoyés à la fameuse villa 26. On m’a torturé et retiré ma bague d’alliance que ma femme m’a mise au doigt lors de mon mariage. Je suis tombé malade… » , a notamment indiqué Ibrahima Diallo, chargé des Opérations du FNDC et coordinateur national de la Coalition Tournons la page.

Toujours déterminé à continuer le combat pour la démocratie en République de Guinée, Ibrahima Diallo a tenu à rassurer que malgré les tortures endurées, ils est toujours déterminé à défendre ses convictions pour que la démocratie triomphe en République de Guinée. « Monsieur, le président, sachez que je me battrai malgré tout pour empêcher monsieur Alpha Condé de briguer un 3ème mandat ».

Ouvert dans la matinée de ce mercredi, 16 octobre 2019, le procès se poursuit actuellement au tribunal de première instance de Dixinn.

A suivre !

Du TPI de Dixinn, Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin