Pour les deux premières journées de sa série de manifestations, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a réussi une grande mobilisation populaire dans la commune urbaine de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers la vidéo ci-dessous.

Après avoir le tour de la ville, en provenance de tous les quartiers de la commune urbaine de Labé, les manifestants ayant répondu lundi et mardi à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été galvanisé par un message qui dresse un tableau sombre de la gouvernance du président Alpha Condé.

Al Habib Diallo, coordinateur de l’antenne régionale du FNDC de Labé

« Ce que nous n’avons pas accepté pour la junte militaire dirigée à l’époque par Dadis et par Konaté, ce n’est pas pour un vieux de 90 ans que nous allons l’accepter. La Guinée a tout à monsieur Alpha Condé. C’est le seul président du monde entier qui n’a jamais été chef de secteur, qui n’a jamais occupé un poste. La Guinée et les guinéens l’ont parachuté président de la République. Ce monsieur nous doit du respect. Il doit du respect à la Guinée. Il doit tout à la Guinée. Nous les guinéens, nous avons tout donné à monsieur Alpha Condé. Il faut qu’il nous respecte. Et la jeunesse doit arracher ce respect. Ce respect ne sera pas un slogan. La lutte qui a commencé aujourd’hui continuera jusqu’à ce que monsieur Alpha Condé disent à tous les guinéens qu’il ne sera pas candidat en 2020. Tant qu’il ne le dira pas, les citoyens de Labé, les citoyens de la Guinée, à l’heure où je vous parle, toute la Guinée est dans la rue. Ce que vous avez vu aujourd’hui à Labé, c’est petit par rapport à ce qui se passe dans les autres régions. Je ne minimise pas ce que Labé est entrain de faire. Mais, sachez que ce que nous sommes entrain de faire ici les autres font la même chose ailleurs. Nous allons rester dans la rue jusqu’à ce que monsieur Alpha Condé nous dise ce que nous voulons entendre. Sinon, il partira avant 2020. Le Front National de la Défense de la Constitution (FNDC), ils sont entrain de nous traquer. Ils nous traquent depuis une semaine, mais nous n’allons pas fuir. Il y a des jeunes irresponsables dans la ville qui sont entrain de nous filer aux gendarmes, qui est entrain de nous filer aux militaires. Mais, ils ne peuvent pas nous intimider. Ils vont marcher sur notre corps avant de faire ce putsch constitutionnel » a indiqué le coordinateur de l’antenne régionale du FNDC de Labé, Al Habib Diallo.

Poursuivant sa communication en langue du terroir, l’orateur a remercié les manifestants pour la qualité de la mobilisation. « Labé, le FNDC vous remercie. L’UFDG vous remercie. L’UFR vous remercie. Le MoDel vous remercie. Le Bloc Libéral vous remercie. Tous les partis membres du FNDC remercient la population de Labé » a-t-il ajouté avant d’appeler au sens de responsabilité des manifestants.

« Ne détruisez rien. Tout ce qui est construit à Labé nous appartient. Tous les cadres de l’administration en poste à Labé sont en location. Ils n’ont pas construit. Tout ce qui est construit à Labé, c’est nous qui l’avons construit. Si quelqu’un croit que nous allons détruire Labé, il se trompe. Nous n’allons pas détruire chez nous, mais nous allons sortir pour exprimer notre mécontentement » a-t-il conclu.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin