Comme annoncé précédemment, plusieurs personnes ont été interpellées lors des folles journées de manifestation enregistrées en début de cette semaine à Mamou. Ces manifestants contre un troisième mandat du président Alpha Condé ont été auditionnés, inculpés et placés sous mandat de dépôt dans les heures qui ont suivi leurs arrestations par les forces de l’ordre. Et, selon le parquet du tribunal de première instance de Mamou qui a été joint au téléphone par Guineematin.com, leur procès s’est ouvert ce mercredi, 16 octobre 2019.

« Le procès de tous les suspects qui ont été interpellés ici lors des manifestations du FNDC s’ouvre aujourd’hui devant le tribunal de première instance de Mamou. Au départ, ils étaient au nombre de 29 ; mais, avec les nouvelles interpellations, ce sont 42 suspects qui seront présentés au tribunal pour : participation délictueuse à un attroupement, entrave à la libre circulation sur la voie publique, destruction de biens publics et privés, coups et blessures, violences volontaires et voie de fait », a confié le procureur Elhadj Sidiki Camara.

Rappelons que ces 42 manifestants ont été interpellés lors de la manifestation appelée par le front national pour la défense de la constitution pour protester contre un troisième mandat pour l’actuel chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin