Comme annoncé précédemment, Thierno Kalirou Diallo, 27 ans, étudiant en 6ème année médecine, a été tué par balle hier, mardi 15 octobre 2019, à Cosa dans le quartier Nassouroulaye. Le jeune homme a reçu une balle tirée, selon ses proches, par un gendarme alors qu’il était dans les toilettes. Selon frère aîné Mamadou Kalidou Diallo, interrogé par un reporter de Guineematin.com, le défunt n’a jamais participé à une manifestation de toute sa vie.

Mamadou Kalidou Diallo, frère aîné de Thierno Kalirou Diallo, tué hier à Cosa

« Mon jeune frère a été tué par balle par un gendarme. Depuis le matin, on était couchés ensemble à la maison ici. Vers 15 heures 30′, il est sorti pour se mettre à l’aise. C’est en ce moment qu’un gendarme est venu lui tirer dessus. La balle est entrée par la bouche pour ressortir au niveau des oreilles. Mon jeune frère qui était étudiant en 6ème année médecine devait soutenir cette année. Mais malheureusement, les forces de l’ordre ont décidé de mettre fin à sa vie. Les gendarmes et les policiers se comportent très mal, ils ont tué un innocent puisque de toute sa vie, mon jeune n’a jamais participé à une manifestation, a-t-il expliqué.

Mamadou Lamarana Bah, président du conseil de quartier de Nassouroulaye

De son côté, Mamadou Lamarana Bah, président du conseil de quartier de Nassouroulaye, déplore et condamne les agissements des forces de l’ordre dans la zone. « Je condamne cette façon de faire des forces de l’ordre. Ce n’est pas notre accord. Nous avons tenu une réunion à l’issue de laquelle on avait invité les forces de l’ordre à agir pacifiquement dans le maintien d’ordre. Ici, c’est une bavure. Ils n’ont pas cherché à savoir si le jeune est manifestant ou pas, ils sont venus l’attaquer dans les toilettes. Ce n’est pas une force démocratique ça », a regretté l’autorité locale.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin