Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, les leaders du FNDC (Front national pour la défense de la démocratie) ont été conduits au tribunal de première instance de Dixinn dans la matinée de ce mercredi, 16 octobre 2019.

Malheureusement, les autorités guinéennes refusent aux journalistes et au parents des personnes interpellées l’accès à la salle d’audience.

A rappeler que le coordinateur du FNDC, Abdourahmane Sano et ses proches, Ibrahima Diallo, Bill de Sam, Abdoulaye Oumou Sow, Sékou Koundono et Bailo (Destin En Main) ont été arrêtés le samedi dernier pour avoir appelé à des manifestations contre un troisième mandat du président Alpha Condé.

A suivre !

Mamadou Saïdou Hady Diallo est au TPI de Dixinn pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin