Communiqué de l’Etat-major Général des Armées

17 octobre 2019 à 9 09 23 102310
Général de Corps d’Armée Namory Traoré, chef d’Etat-major général des Armées

Le Chef d’Etat-major Général des Armées félicite et encourage les forces de Défense et de Sécurité pour la discipline observée, le professionnalisme avec lequel se conduisent sur le terrain les opérations de maintien et de rétablissement de l’ordre Public, ainsi que le respect des consignes données relatives au casernement des Militaires.

Le Chef d’Etat-major Général des Armées tient à rappeler que les Forces de Défense et de Sécurité sont républicaines au service de la Nation.

A cet effet, les opérations de maintien de l’ordre public, en charge des Unités de Police et de Gendarmerie, doivent se poursuivre dans le strict respect de l’inviolabilité des droits des citoyens et de leurs biens.

Par contre, le Chef d’Etat-major Général des Armées constate avec regret, des publications d’images à caractère subversif, montées de toutes pièces, circulant sur les réseaux sociaux et dans certains médias. Il s’agit purement et simplement de manipulations qui tendent à ternir l’image et décrédibiliser l’action des forces de maintien de l’ordre public sur le terrain.

C’est pourquoi, le Chef d’Etat-major Général des Armées invite à la retenue et met en garde tous ceux ou toutes celles qui se livrent à de telles pratiques réprimées par la loi.

Conakry, le 17 Octobre 2019

Le Chef d’État-Major Général des Armées

Général de Corps d’Armée Namory TRAORE

Commandeur de la Légion d’Honneur

Lire

Promotion d’une nouvelle Constitution à N’Zérékoré : le FNDC va tirer toutes les leçons

17 octobre 2019 à 9 09 15 101510

Comme annoncé précédemment, une rencontre visant à promouvoir le projet de nouvelle Constitution a tourné au vinaigre hier, mercredi 16 octobre 2019, à N’Zérékoré. Organisée par le collectif des enseignants de N’Zérékoré, elle a connu la présence des autorités locales dont le gouverneur de cette région administrative. Mais, elle a été perturbée par des opposants au changement de l’actuelle Constitution, qui ont envahi les lieux en jetant des pierres sur les participants. Les forces de l’ordre ont dû intervenir avec des coups de gaz lacrymogènes et des tirs de sommation pour disperser les manifestants.

Peu après cette rencontre, l’antenne régionale du FNDC à N’Zérékoré a réagi à travers une déclaration dans laquelle elle dénonce la violation par les autorités du protocole d’accord signé entre les deux parties et interdisant toute manifestation politique dans la préfecture. Elle dit prendre acte de cette violation et se « réserve le droit de prendre des décisions dans les heures qui suivent ». Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de la déclaration du FNDC/N’Zérékoré.

DECLARATION du FNDC/N’Zérékoré :

La Coordination régionale du FNDC N’Zérékoré constate avec regret la violation flagrante par les autorités de la place, notamment le Gouverneur et le Préfet en complicité avec le Maire de N’Zérékoré, du protocole d’accord qui était synonyme de paix dans la ville de N’Zérékoré. Cet acte n’est ni plus, ni moins que des troubles à l’ordre public et une atteinte à la paix et à la stabilité sociales. Elle dénonce et condamne avec la dernière énergie cet acte illégal et irresponsable commis par ceux qui ont exhibé ce protocole comme garant de la paix et de la stabilité dans la préfecture.

Ceci étant, cette violation de l’accord par ceux mêmes qui étaient censés le protéger est une manière de prouver à la population leur volonté manifeste de ne pas être préoccupés par la paix et la stabilité sociales.

La coordination régionale du FNDC N’Zérékoré en prend acte et tire toutes les leçons. Elle prend à témoin la communauté nationale et internationale et se réserve le droit de prendre des décisions dans les heures qui suivent.

La Coordination régionale du FNDC invite le cadre de concertation des neuf communautés, les confessions religieuses, les organisations de la société civile, les organisations de défense des droits de l’homme à prendre acte de cette violation.

Le FNDC rappelle enfin qu’en vertu de l’application de l’Article 10 de la Constitution guinéenne, elle exercera pleinement son droit à l’association et à l’expression libre de ses opinions, notamment en ce qui concerne son opposition au projet du 3ème mandat.

Le FNDC N’Zérékoré demande à ses antennes préfectorales, sous-préfectorales et communales à rester mobilisées pour barrer la route à toute tentative de remise en cause de notre démocratie.

Vive l’unité nationale !

Vive la paix !

Vive l’alternance démocratique !

N’Zérékoré, 16 Octobre 2019

La coordination régionale du FNDC/ N ‘Zérékoré

Lire

Manifestation des Guinéens à Washington contre le 3ème mandat : voici un communiqué du FNDC-USA

17 octobre 2019 à 0 12 39 103910
Les présidents Alpha Condé et Donald Trump

Chers compatriotes ;

A l’appel aux manifestations républicaines du coordinateur général du FNDC, Mr. Abdourahmane Sanoh, nous avons noté avec satisfaction la réponse favorable du peuple de Guinée à ce mot d’ordre, malgré l’injustice et la machine à répression du pouvoir. Le 14 Octobre 2019, qui devrait être une date à célébrer comme l’expression de la démocratie, a été une journée sanglante comme celle du Mardi 15 Octobre 2019 au cours desquelles, sept guinéens ont injustement perdu la vie et plus de soixante dix autres blessés.

Le FNDC-USA s’incline devant la mémoire de tous ceux qui sont tombés sous les balles des forces de l’ordre qui ont le devoir et l’obligation de protéger tous les guinéens. Nous condamnons fermement ces crimes odieux qui continuent à endeuiller plusieurs familles et la nation toute entière avec la complicité des autorités guinéennes. Le seul crime des manifestants est d’avoir exercé leurs droits constitutionnels, la possibilité de dire non au 3ème, et solliciter de vivre en paix dans un pays plus démocratique où les libertés individuelles et collectives sont garanties pour tous.

Face à ce constat de désolations, le FNDC-USA salut la résistance du peuple de Guinée et condamne tous les crimes et manquements à nos lois qui régissent le fonctionnement du pays

  • Demande la libération inconditionnelle, et immédiate de tous les leaders et membres du FNDC qui ont été arbitrairement arrêtés avant et pendant les manifestations
  • Le FNDC USA sollicite l’élan de solidarité légendaire de tous nos compatriotes sous toutes les formes en entrant en contact avec les responsables des antennes de leurs ressorts et surtout une totale mobilisation pour la manifestation prévue à Washington DC ce Vendredi 18 Octobre 2019

Vive la Guinée

Vive le FNDC

Vive l’alternance démocratique en Guinée

Le Coordinateur FNDC-USA

USA, le 16 Octobre 2019

Lire