Les opposants au projet de changement de l’actuelle qui devrait permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat continuent à défiler devant la justice guinéenne. Après ceux de Conakry, Coyah, Kindia et Mamou, les membres du FNDC arrêtés à Yomou ont comparu ce jeudi, 17 octobre 2019, devant la justice de paix de la ville. La justice leur a accordé une liberté provisoire et a renvoyé le procès à la semaine prochaine, a appris Guineematin.com de sources locales.

Ils sont trois prévenus dans ce dossier. Bernard Kpoghomou, Antony Haomou et Charles Kpoghomou ont été interpellés par les forces de l’ordre le lundi, 14 octobre 2019, alors qu’ils s’apprêtaient à manifester dans la rue pour dénoncer le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Poursuivis pour « attroupement illégal sur la voie publique », les trois prévenus ont tous plaidé non coupables.

Mais, les débats n’ont duré que quelques minutes. La justice a décidé de renvoyer l’audience au mardi, 22 octobre prochain pour permettre aux avocats de la défense de rallier Yomou. En attendant, les trois prévenus ont été remis en liberté avec obligation de se présenter à la justice lors de la prochaine audience.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin