Alors que la journée paraissait calme et que tous les regards étaient braqués sur les tribunaux où les leaders du FNDC et des présumés manifestants contre un troisième mandat du président Alpha Condé sont jugés, on apprend que les accès au domicile du leader de l’opposition guinéenne sont fermés : il n’y a ni entrée, ni sortie…

C’est à 13 heures 39 minutes que Guineematin.com a appris ce nouveau confinement du président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne. « Le président est séquestré à son domicile, à Dixinn ! Des véhicules militaires et des dizaines d’agents en armes bloquent tous les accès : personne ne peut entrer, ni sortir de sa maison », a précisé un proche du principal opposant au régime Alpha Condé.

Depuis le lundi dernier, le FNDC (une coalition de la société civile et des partis politiques de l’opposition) a lancé une série de manifestations à Conakry et à l’intérieur du pays pour contraindre le président Alpha Condé à renoncer à son projet de nouvelle constitution qui est synonyme d’un troisième mandat. Ces manifestations ont déjà fait au moins dix morts (dont deux à Mamou), plusieurs blessés et de nombreuses arrestations dont les principaux leaders du front national pour la défense de la Constitution.

Malgré tout, le président Alpha Condé continue d’entretenir le doute sur ses intentions et déploie ses efforts à créer la confusion entre ces manifestations citoyennes pour la défense de la loi fondamentale du pays et les manifestations politiques qui ont jonché sa gouvernance. Les confinements des opposants (Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré), ainsi que des campagnes distillées dans les médias d’Etat et certains privés sont utilisés à cet effet.

A suivre !

Un reporter de Guineematin.com est en route pour mieux vous informer

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin