La trêve actuelle ne devrait durer que quelques jours. Les manifestations entamées lundi dernier à l’appel du FNDC contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé vont reprendre la semaine prochaine. Après la marche des femmes de l’opposition prévue le mercredi, 23 octobre 2019, le Front National pour la Défense de la Constitution compte organiser « une grande manifestation » le lendemain, jeudi sur l’autoroute Fidel Castro (Conakry), a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters. C’est Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, qui l’a annoncé à l’occasion de l’assemblée générale de son parti ce samedi, 19 octobre 2019.

Tout juste sorti de son confinement à son domicile par les forces de l’ordre, Cellou Dalein Diallo a été accueilli avec une grande joie par ses militants réunis au siège de l’UFDG pour assister à cette assemblée générale hebdomadaire. L’opposant a commencé par saluer ses partisans pour leur « contribution » aux manifestations organisées cette semaine à Conakry et à l’intérieur du pays. « Je voudrais vous remercier pour votre contribution remarqué à ces manifestations appelées par le Front National pour la Défense de la Constitution. Je dis contribution remarquée parce que l’UFDG a largement contribué au succès de ces manifestations. Notre combat c’est pour notre pays.

C’est pour qu’il y ait le changement tant attendu, pour que le citoyen guinéen puisse jouir de sa liberté et exercer pleinement ses droits et devoirs. Nous avons à la tête de l’Etat guinéen, des gens qui ont confisqué le pouvoir politique et les ressources du pays pour s’enrichir et réprimer les citoyens chaque fois que ceux-ci veulent exercer leur droit de manifester. Il faut que ce clan mafieux dégage parce qu’il n’est plus à même de répondre aux attentes de la population et il n’a plus aucune légitimité », a dit l’opposant.

C’est pourquoi, Cellou Dalein Diallo appelle ses militants à se mobiliser massivement pour participer à la manifestation du jeudi prochain. « Je vous demande de rester mobilisés pour continuer à mener le combat qui est le nôtre, qui est celui du peuple de Guinée. Un peuple qui est excédé par ces comportements du gouvernement et des forces de l’ordre. Il ne faut pas relâcher la lutte. C’est vrai que c’est dur, mais on doit continuer le combat. Au niveau du FNDC, on a décidé d’organiser une grandiose manifestation, qui dépassera l’ampleur de celle qu’on a l’habitude de faire, sur l’autoroute le jeudi prochain. Donc, soyez tous mobilisés », a-t-il lancé.

Contrairement aux manifestations de cette semaine, le président de l’UFDG annonce que cette fois, ils vont déposer des lettres d’information dans les mairies concernées. Une décision qui fait suite à la récente sortie du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation qui a nié l’interdiction des manifestations en Guinée. « Monsieur Bouréma Condé a dit que les manifestations ne sont pas interdites. Monsieur Bouréma Condé sait pertinemment qu’il a posé un acte adressé aux préfets, sous-préfets, gouverneurs et maires de Guinée, interdisant toute manifestation sur la voie publique et sur les places publiques jusqu’à nouvel ordre.

Lorsque les maires reçoivent les demandes, ils ne savent pas à quoi se fier souvent. Est-ce que c’est la Constitution qui autorise ? Est-ce que c’est l’interdiction du ministre ? Voilà le problème. Si le ministre veut, il va prendre un acte pour lever cette interdiction qu’il n’assume pas parce qu’il est convaincu que c’est une violation de la Constitution. Comme ils ont dit que les manifestations ne sont pas interdites, le FNDC déposera des déclarations d’information lundi pour la manifestation du jeudi », a dit Cellou Dalein Diallo.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 224 623 532 504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin