Dr Daouda Keita, Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké

Plus de deux semaines après la rentrée universitaire 2019-2020, la majorité des étudiants de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké n’ont toujours pas repris le chemin des classes. Malgré tout, les autorités de l’institution d’enseignement supérieur ont décidé de démarrer les cours avec le peu d’étudiants présents, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Boké.

Dr Daouda Keita, le directeur général adjoint chargé des études, les cours ont débuté à l’ISMGB depuis le 08 octobre. Mais jusqu’à présent, la grande partie des étudiants n’ont pas répondu présent. « Depuis le 3 octobre dernier nous sommes tous là. Et on a mis en place une équipe pour les inscriptions et réinscriptions. Mais cette année, on a constaté le retard des étudiants, jusqu’à maintenant ils ne sont pas nombreux. Néanmoins, on a commencé les cours depuis le 08 octobre au niveau de l’Université Géo-mines de Boké », a-t-il indiqué.

Le responsable éducatif espère cependant que les étudiants viendront dans les prochains jours et que cette année universitaire sera bien réussie. Il se félicite notamment de l’arrivée de nouveaux cadres qui vont renforcer le personnel de l’institut. « Cette année, nous avons eu la chance d’avoir 25 cadres qui vont prendre service dans notre institution. À ce niveau, il était question de donner la base de la pédagogie universitaire, il était important de montrer à ces jeunes que l’enseignement n’est pas un lieu où on peut s’enrichir mais plutôt un lieu où il faut se sacrifier pour un résultat. On leur a montré comment faire le plan du cours et tous les documents liés à la pédagogie de l’enseignement supérieur ».

Choisi pour être une école d’excellence, l’institut supérieur des Mines et de la Géologie de Boké a bénéficié aussi de nouveaux équipements cette année. De quoi réjouir le DGA chargé des études. « On a reçu des machines qui nous permettront de mettre un labo en place. Et c’est un élément important pour rendre pragmatique nos cours dans les différentes classes. Parce que l’enseignement des Mines et de la Géologie est une option de métier. Donc nous allons démontrer par des travaux pratiques. Avec ces équipements, nous allons rendre les travaux plus pratiques pour améliorer la formation de nos étudiants. Ça nous permettra aussi de faire des prestations pour les entreprises minières », a dit Dr Daouda Keita.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin