Les violences meurtrières enregistrées ces derniers jours en Guinée ont choqué les consciences. Le barreau de Guinée ne reste pas indifférent face à cette situation où une dizaine de morts par balles ont été enregistrés dans les protestations contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. Dans une déclaration rendue publique ce samedi, 19 octobre 2019 à Conakry, le barreau de Guinée regrette les pertes en vies humaines et demande l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

Guineematin.com vous propose le contenu de cette déclaration, lue par maitre Djibril Kouyaté, bâtonnier de l’ordre des avocats.

« Face à la situation sociopolitique actuelle et face à la recrudescence de la violence, le barreau de Guinée exprime ses vives préoccupations et inquiétudes face au déclenchement infernal et inacceptable de violences dans un pays dont les équilibres politiques et communautaires, fragiles et précaires, ont plutôt besoin d’être préservés et mis à l’abri de toutes velléités.

Le barreau de Guinée rappelle son profond attachement à l’Etat de droit, au respect des libertés fondamentales et aux exigences de justice.

Le barreau appelle les pouvoirs publics à veiller à ce qu’aucune action de maintien de l’ordre ne vienne à se transformer en des actions de « violence légale » sur le terrain, tournée contre des citoyens déterminés à se faire entendre pacifiquement.

Le barreau rappelle son attachement à la liberté de manifester comme mode d’expression du citoyen conformément à la loi.

Le barreau appelle les acteurs politiques de quelque bord que ce soit et la société civile concernée à la retenue et les invite de façon insistante au dialogue et à l’expression de leurs opinions de manière légale et non violente.

Le barreau rappelle sa ferme adhésion à l’Etat de droit, à la démocratie et à la justice qui doit s’appliquer sans aucune considération.

Le barreau de Guinée, regrettant les morts et les blessures de personnes innocentes survenus à l’occasion des manifestations politiques et publiques, s’incline devant la mémoire des personnes tuées et appelle à l’ouverture immédiate d’enquêtes et d’informations judiciaires en vue de situer les responsabilités.

Le barreau se tient à la disposition de l’ensemble des acteurs politiques, publics et de la société civile pour entamer une solution pérenne de sortie de crise conformément aux vertus républicaines.

Le barreau engage les pouvoirs publics à favoriser ce dialogue citoyen et responsable dans un climat apaisé ».

Propos recueillis par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin