Comme au tribunal de première instance de Dixinn, le TPI de Mafanco a reporté à demain, mardi 22 octobre 2019, le verdict du procès contre les opposants à un troisième mandat du président Alpha Condé en Guinée.

Badra Koné, le vice-maire de Matam et secrétaire général de la jeunesse de l’UFR et ses compagnons d’infortune seront reconduits à la Maison centrale de Coronthie en attendant cette décision qui impactera sans doute la suite du débat politique en République de Guinée. Ainsi a décidé le tribunal après la réquisition du procureur et les plaidoiries des avocats.

A rappeler que ce responsable de l’UFR et plusieurs autres membres du FNDC ont été interpellés les samedi et dimanche qui ont précédé la première manifestation de rue en Guinée contre un troisième mandat du président Alpha Condé. Ces arrestations qui terniront pour toujours l’image de ce régime ont peut-être permis d’atténuer la mobilisation du lundi, 14 octobre 2019, dans la commune de Matam.

Finalement, Badra Koné sera fixé sur son sort le même jour que les premiers responsables du Front national pour la défense de la Constitution (Abdourahmane Sanoh, Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Bill de Sam, Abdoulaye Oumou Sow, Baïlo Barry…) qui attendent le verdict du tribunal de première instance de Dixinn demain mardi.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin