Le tribunal de première instance de Mafanco a jugé ce lundi, 21 octobre 2019, plusieurs jeunes accusés d’avoir participé aux manifestations organisées la semaine dernière à Conakry contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Parmi eux, figurent Aboubacar Sylla et Abdoulaye Bangoura. Le procureur a requis la condamnation des sieurs à 6 mois d’emprisonnement et au payement d’une amende d’un millions de francs, chacun, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pourtant, à la barre, les deux jeunes ont expliqué avoir été arrêtés le dimanche, 13 octobre 2019, c’est-à-dire la veille du début des manifestations auxquelles ils sont accusés d’avoir participé. L’un d’entre eux dit avoir été arrêté dans la cour de Badra Koné, responsable de la jeunesse de l’UFR et 2ème vice-maire de la commune de Matam, et l’autre assure avoir été interpellé à son domicile contigu à celui de l’opposant.

Mais malgré tout, le procureur veut que le tribunal retienne Aboubacar Sylla et Abdoulaye Bangoura dans les liens de la culpabilité pour « participation délictueuse à un attroupement ». Il a alors requis une condamnation à 6 mois de prison ferme et au payement d’une amende d’un million de francs guinéens, chacun. Les deux jeunes vont devoir retourner donc à la maison centrale de Conakry où ils sont détenus depuis plusieurs jours.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo est au tribunal de Mafanco pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin