Le verdict vient de tomber au tribunal de première instance de Dixinn. Abdoulaye Oumou Sow, Mamadou Bobo Bah et Mamadou Sanoh (jeune frère de monsieur Abdourahmane Sanoh) ont été renvoyés à des fins de la poursuite. Tandis que le Coordinateur national du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), Abdourahmane Sanoh (ancien ministre de l’Agriculture) a été condamné à un an d’emprisonnement ferme.

Ibrahima Diallo, Baïlo Barry, Sékou Koundouno et Bill de Sam condamnés à six mois d’emprisonnement ferme.

Les avocats et le procureur comptent relever appel de cette décision !

A rappeler que ces acteurs de la société civile ont été condamnés pour avoir simplement appelé les Guinéens à manifester dans la rue contre la volonté du président Alpha Condé à changer la constitution en vue de rester au pouvoir à vie…

Lors de sa toute dernière sortie médiatique, le président Alpha Condé a réitéré qu’il sera président de la Guinée tant que Dieu le voudra (?), alors que la Constitution guinéenne lui interdit de faire plus de deux mandats. Il tient ainsi à changer cette Constitution (sur laquelle il a prêté serment en 2010 et 2015) acquise sous la junte militaire, le 7 mai 2010 pour continuer à diriger le pays « tant que Dieu le voudra », en réprimant ainsi dans le sang les manifestations et emprisonnant les leaders…

A suivre !

Salimatou Diallo et Ibrahima Sory Diallo sont au TPI de Dixinn pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin