Comme annoncé précédemment, les femmes du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont commencé à marcher sur la route Le Prince ce mercredi, 23 octobre 2019. La marche, qui est partie du rond-point Hamdallaye pour l’esplanade du stade du 28 septembre de Dixinn, a été autorisée et vise à dénoncer les nombreuses tueries de manifestants en Guinée.

Sur le plan organisationnel, un important dispositif sécuritaire (composé uniquement de femmes gendarmes et policières) a été mis en place, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La marche des femmes du FNDC de ce mercredi sera encadrée par des femmes gendarmes. Outre les femmes politiques (les épouses des leaders politiques et membres des partis politiques) la société civile a rejoint la dynamique.

Ce qui a attiré l’attention du public, c’est que ce sont des femmes gendarmes qui vont encadrer la marche qui va partir du carrefour de Hamdallaye, dans la commune de Ratoma. Déjà, une dizaine de pick-up est visible au niveau du rond point.

Ces femmes du FNDC veulent ainsi dénoncer les très nombreux cas de morts enregistrés en Guinée lors des manifestations suite à l’intervention des forces de l’ordre.

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin