Déterminé à mobiliser le maximum possible de personnes pour accueillir le président Alpha Condé, de retour d’un séjour à l’étranger, le pouvoir est passé par tous les moyens. Même les écoles publiques de la capitale guinéenne ont été fermées ce jeudi, 31 octobre 2019. Les enseignants et même certains élèves ont dû rallier l’aéroport de Conakry pour la réception du chef de l’Etat guinéen, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Au lycée Donka, tout comme au collège 2 de Donka (dans la commune de Dixinn) et au lycée Coléah (commune de Matam), le constat est le même ce jeudi matin. Partout, il n’y a pas eu cours.Au lycée Donka, un silence de cimetière régnait dans la cour. Les responsables de l’école tout comme les enseignants étaient tous absents. Du côté des élèves aussi, seuls quelques-uns sont venus. Mais eux aussi n’ont pas duré sur les lieux.

Même réalité au collège 2 de Donka, situé à quelques mètres du lycée. Là aussi, pas de responsables, ni d’enseignants, encore moins d’élèves. Certaines salles de classe sont fermées et d’autres ouvertes mais complètement vides. On se croirait en période de vacances.

Contrairement à ces deux écoles, au lycée Coléah, les membres de la direction sont présents. Mais là également, il n’y a pas d’enseignants et non plus d’élèves. Dans la cour de l’école, des femmes sont autour du feu en train de faire la cuisine. On apprend qu’un animal a été immolé sur les lieux en guise de sacrifice.

Selon des indiscrétions, les enseignants, tout comme la quasi-totalité des travailleurs de la fonction publique, ont été sommés de se rendre à l’aéroport de Conakry pour accueillir le président de la République. D’où l’arrêt des cours dans les écoles. Cette réception, organisée par le pouvoir, vise à répondre au FNDC qui a mobilisé une immense foule dans la rue la semaine dernière pour protester contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Les autorités guinéennes entendent faire mieux que leurs opposants aujourd’hui, pour prouver à l’opinion nationale et internationale qu’il y a de nombreux guinéens qui soutiennent le projet de nouvelle Constitution, qui permettrait à l’actuel chef de l’Etat de briguer un troisième mandat en 2020.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin